​​​Le delta du Mékong, le "grenier à riz" du pays. Photo: VNA

Lors d’une séance de travail avec les dirigeants de Can Tho (Sud), le 10 août, l’ambassadeur du Canada au Vietnam, David Devine​, a exprimé son espoir d’aider les entreprises canadiennes  à développer les échanges commerciaux avec les entreprises du delta du Mékong, notamment à Can Tho, Tien Giang et Ben Tre.   

Il a affirmé que les entreprises canadiennes souhaitaient élargir leurs marchés dans le delta du Mékong, en mettant l’accent sur les produits chimiques, pharmaceutiques,  aquatiques et sur l'éducation.

Le Canada créera des conditions favorables pour que les entreprises vietnamiennes ​puissent  commercialiser riz, produits aquatiques et autres produits agricoles dans ce marché, a-t-il insisté.

David Devine​ a noté que le delta du Mékong était riche en terres agricoles et bénéficie ​de hauts rendements  en produits agricoles et aquatiques. Les produits d'exportation de la région satisfont également aux normes des bonnes pratiques agricoles GlobalGAP… Avec le soutien des produits phyto-pharmaceutiques canadiens, les produits vietnamiens sont susceptibles de répondre aux normes des marchés exigeants tels que l'Union européenne (UE) et le Japon, a-t-il ajouté.

D’après le diplomate canadien, la coopération économique entre le Canada et Can Tho s'annonce sous les meilleurs auspices. Au 2e semestre de cette année, Can Tho a exporté au Canada pour 4,7 millions de dollars, notamment riz et produits aquatiques, et importé du Canada produits phyto-pharmaceutiques et chimiques ​pour un montant de 1,2 million de dollars.

En plus, de plus en plus ​d'étudiants du delta du Mékong suivent ​un cursus dans ce pays d'Amérique du Nord. L’année dernière, le Canada a accueilli plus de 5.000 étudiants vietnamiens, a-t-il indiqué.

Le président du Comité populaire provincial de Can Tho, Le Hung Dung, a souhaité voir l'ambassadeur David Devine soutenir la promotion des produits agricoles vietnamiens ​sur le marché canadien.

Il a proposé à l’ambassadeur ​de persuader les entreprises canadiennes de réduire les prix tout en assurant la qualité des engrais vendus dans ​le delta.

Il s’est engagé à créer les meilleures conditions aux entreprises ​canadiennes  de sonder les opportunités d’investissement dans sa localité. -VNA