Hanoi (VNA) – La milieu de terrain Tuyêt Dung, détentrice du «Ballon d’Or du Vietnam 2014», est l’auteure de beaucoup de buts décisifs en sélection nationale. Elle rêve désormais d’une participation à la Coupe du monde.

Tuyêt Dung (gauche) lors des éliminatoires de l’Asian Cup 2018. Photo : TT/CVN

La milieu de terrain numéro 1 du pays, Nguyên Thi Tuyêt Dung, est l’artisane de la victoire du Vietnam sur le Myanmar 2 à 0 lors des éliminatoires de la Coupe d’Asie de football féminin 2018 (Asian Cup 2018). Une victoire qui a permis à son pays de se qualifier pour la phase finale de l’Asian Cup 2018.

Le Mondial, un rêve inaccessible ?

Avec cette victoire, le Vietnam campe en tête de la poule D, avec 12 points en poche et une différence de buts de 26 en quatre rencontres. Le Myanmar est deuxième (9 points) suivi, dans l’ordre, par l’Iran, Singapour et la Syrie. Le Vietnam participera donc en Jordanie, du 7 au 22 avril prochain , à la phase finale de l’Asian Cup 2018, aux côtés de la Jordanie, du Japon, de l’Australie, de la Chine, des Philippines, de la République de Corée et de la Thaïlande.

«Je pense que j’ai assez bien joué. Mais je dois faire davantage d’efforts. Pour moi, le plus important est la victoire de toute l’équipe», a confié à la presse Tuyêt Dung. Et d’ajouter : «Quand je suis sur le terrain, je fais le maximum. J’ai toujours soif de buts».

La Coupe du monde, elle en rêve : «Mes coéquipières et moi  avons été dépitées de notre échec à la qualification pour ce terrain de jeu. Je souhaite y participer au moins  une fois dans ma carrière».

Bien que l’écart entre le football vietnamien et les grandes équipes mondiales demeure important, Tuyêt Dung est convaincue que le Vietnam pourrait s’ouvrir un jour les portes du Mondial. «Il faut croire en ses rêves et faire en sorte de les concrétiser», a-t-elle estimé.

Née en 1993 dans une famille modeste de la province de Hà Nam (Nord), Tuyêt Dung a commencé le football à 13 ans. C’est l’ancien entraîneur Pham Hai Anh qui l’a repérée et l’a convoquée au club Phong Phu Hà Nam.

Il a fallu attendre 2011 pour que la jeune fille fasse parler d’elle. Cette année-là, elle devient meilleure buteuse du Championnat national des moins de 19 ans (U19) et est élue meilleure footballeuse de la saison.

Un merveilleux «coup de patte»

En 2014, porté par son talent, Phong Phu Hà Nam remporte, pour la première fois,  les 7es Jeux sportifs nationaux. La meilleure performance de ce club à ce jour. Mieux encore, Tuyêt Dung et ses coéquipières de la sélection nationale se sont hissées dans le dernier carré des 17es Jeux sportifs d’Asie (ASIAD 17), en République de Corée. En quart de finale, face à la redoutable Thaïlande, c’est elle qui a marqué le but de la victoire (2-1).

En raison de ses performances au Championnat national de football féminin 2014 et de ses contributions au football vietnamien, Tuyêt Dung a reçu en avril 2015 le «Ballon d’Or du Vietnam 2014». Peu après, elle a fait parler d’elle en réalisant deux magnifiques réalisations sur corner direct face à la Malaisie (7-0) lors des éliminatoires de la 8e Coupe d’Asie du Sud-Est de football féminin. Marquer un corner direct est particulièrement rare. En inscrire deux au cours du même match, c’est quasiment inédit. Cerise sur le gâteau, elle a marqué le premier du gauche et le second du droit. Plusieurs journaux et sites Internet européens ont applaudi le «coup de patte» de Tuyêt Dung. «Un but sur corner direct, c’est une rareté aussi délicieuse que d’observer un animal rare dans la nature», s’est enthousiasmé Jim Daly du Mirror, journal qui tire à près de 900.000 exemplaires en moyenne journalière.

Aux éliminatoires de l’Asian Cup 2018 disputées au Vietnam, le sélectionneur Mai Duc Chung et ses joueuses ont réalisé un parcours sans faute avec quatre victoires en autant de rencontres, 27 buts marqués et un seul encaissé. Le mérite est revenu à la milieu de terrain Tuyêt Dung, auteure de plusieurs buts décisifs. Le coach a partagé avec la presse ces mots : «Si seulement le football féminin vietnamien avait une ou deux autres Tuyêt Dung…». – CVN/VNA