Le 8e Dialogue sur la politique, la sécurité et la défense Vietnam- États-Unis a eu lieu le 3 août à Washington D.C. (Etats-Unis).
 

Washington (VNA) - Le 8e Dialogue sur la politique, la sécurité et la défense Vietnam- États-Unis a eu lieu le 3 août à Washington D.C. (Etats-Unis), sous la présidence du vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères Ha Kim Ngoc, et de l'assistante p.i du secrétaire d'État américain pour les affaires politiques et militaires, Tina Kaidanow.

Les deux parties ont discuté de questions bilatérales, régionales et internationales d’intérêt commun. Elles sont convenues de mettre en œuvre avec efficacité les accords ​convenus lors de la récente visite au Vietnam du président Barack Obama pour rendre plus substantielle et plus efficace le partenariat intégral Vietnam-Etats-Unis. Elles ont également débattu des mesures afin que la coopération au développement devienne la clé des relations bilatérales, et discuté des problèmes économiques et de commerce, dont la reconnaissance du statut de pleine économie de marché au profit du Vietnam, l’accélération de la ratification de l’accord de partenariat transpacifique (TPP) et l’assistance américaine ​pour la mise en œuvre de cet accord, outre la poursuite de l’ouverture du marché américain aux produits vietnamiens.

Le vice-ministre Ha Kim Ngoc a demandé à la partie américaine de continuer d’assister le Vietnam dans la recherche des soldats vietnamiens disparus ​durant la guerre, le déminage, la décontamination des régions polluées par la dioxine, et l’assistance des victimes de la guerre.

L’assistante p.i du Secrétaire d’Etat américain Tina Kaidanow a affirmé que son pays considérait la coopération dans le règlement des conséquences ​de la guerre comme une priorité, et qu'il continuera d’aider le Vietnam, estimant que les deux parties ont plusieurs potentiels pour intensifier leurs relations dans d’autres domaines comme l’assistance humanitaire, le secours aux sinistrés, la recherche et le sauvetage, et la sécurité maritime.

S'agissant des questions régionales et internationales, les deux parties ont partagé leurs évaluations sur la situation politique et sécuritaire dans la région, dont les défis de sécurité traditionnels et non traditionnels tels que le terrorisme, la traite humaine, la cybersécurité, ainsi que le trafic de drogue et d’animaux sauvages.

Elles ont discuté de la coordination entre les deux parties ​au sein des forums régionaux et internationaux, et discuté de mesures pacifiques et de processus diplomatiques et juridiques conformément au droit international, dont la convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, ​afin de maintenir la paix, la liberté et la sécurité ​tout en réglant les différends en Mer Orientale ​en suite de la sentence arbitrale ​du 12 juillet ​de la Cour permanente d'arbitrage (CPA) dans le litige opposant la Chine aux Philippines. -VNA