Hanoi (VNA) - Grâce aux téléfilms fruits d’une coopération entre producteurs vietnamiens et étrangers, le 7e art national touche un plus grand nombre de spectateurs, dans le pays et à l’étranger. Ces produits de qualité permettent aussi de mettre en valeur la culture du pays et de stimuler le tourisme.

Une scène dans la série +Tuôi thanh xuân+ tournée à Dà Nang (Centre).

Une série de projets de coopération entre producteurs de film vietnamiens et étrangers a été déployée ces dernières années, dont Lang hoa tình yêu (Le panier de fleurs de l’amour) du Studio de téléfilms de Hô Chi Minh-Ville (TFS) et de la société sud-coréenne FNC, Mùi ngò gai (Coriandre) par le studio privé vietnamien VIFA et la compagnie sud-coréenne CJ Media. Ces films télévisés ont contribué à promouvoir la culture et l’image du Vietnam.

Des débuts prometteurs

L’œuvre Tuôi thanh xuân («Toujours jeune» ou «Forever young» en anglais), fruit d’une coopération entre la Télévision nationale du Vietnam (VTV) et le Groupe de communication et de divertissement sud-coréen CJ E&M, a été présentée aux spectateurs en décembre 2014. Tourné au Vietnam et en République de Corée, ce téléfilm de 36 épisodes s’inspire de la vie, des rêves et des choix des jeunes vivant et étudiant à l’étranger. Après des difficultés, des échecs puis des succès sur une autre terre, ils trouvent cette vérité si simple : quel que soit le succès, le pays natal est toujours la destination la plus paisible et la plus heureuse.

La série télévisée est rapidement devenue un phénomène du petit écran. Elle a été nominée pour le prix «Nouveau film impressionnant» du Prix VTV 2015. En outre, son succès a catapulté des acteurs et actrices au sommet de la gloire. Ainsi, la jeune Vietnamienne Nha Phuong a remporté le prix «Asian Star» au «Seoul International Drama Awards». Fin juin 2015, cette série télévisée a aussi été projetée en République de Corée et dans dix autres pays asiatiques.

Beaucoup de scènes de ce téléfilm ont été tournées dans des sites renommés du Vietnam tels que Dà Nang (Centre), Hanoï avec le lac de l’Épée restituée, le pont Long Biên ou le Vieux quartier…, ainsi que des lieux célèbres de République de Corée tels que la N Seoul Tower (tour Namsan), le parc Sky, l’île Nami, les Vieux quartiers d’Insadong et Bukchon Hanok...

De beaux paysages de la baie de Ha Long (province de Quang Ninh, Nord) ont été présentés dans les films vietnamiens et étrangers.

La deuxième saison de Forever Young est sur les écrans depuis le 3 novembre dernier. «Ce succès et l’amour du public sont notre motivation première, mais c’est aussi une pression. Nous devons apporter un nouveau souffle à la deuxième saison», a partagé le réalisateur Dô Khai Anh. «Celle-ci a été aussi tournée dans de nombreux endroits célèbres du Vietnam et de République de Corée», a-t-il ajouté.

Outre ces deux pays, la série, sous-titrée en anglais, est aussi passée sur la chaîne Channel M qui diffuse en Asie du Sud, en Australie, à Hong Kong et à Taïwan (Chine).

Réalisé en  2013, Nguoi công su (Le partenaire) est le fruit d’une coopération entre la VTV et le Tokyo Broadcasting System (TBS) du Japon. Ce film est considéré comme un cadeau aux spectateurs vietnamiens et japonais pour le 40e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

D’une durée de 120 minutes, il retrace l’histoire de Phan Bôi Châu, qui partit au Japon dans les années 1900 pour libérer son pays de la domination coloniale française. Le film a remporté cinq prix au 18e Festival national du film. Il présente non seulement la culture du Vietnam, mais aussi offre au public l’occasion de voir de beaux paysages de Hanoï, de la baie de Ha Long (Nord), de la Cité impériale de Huê ou de la vieille ville de Hôi An (Centre).

Suite au succès du premier projet de partenariat, la VTV et la TBS ont collaboré dans la série télévisée Khuc hat mat troi (Chanson du soleil). Il s’agit de la deuxième production cinématographique vietnamo-japonaise. Ses scènes ont été tournées dans de très beaux endroits tant au Japon qu’au Vietnam. D’abord projeté au Vietnam et au Japon, ce téléfilm de 24 épisodes l’a ensuite été dans plusieurs autres pays.

De grandes attentes

La coopération avec des partenaires japonais et sud-coréens est un choix judicieux pour l’’industrie cinématographique du Vietnam. Grâce à ces projets, les cinéastes vietnamiens ont l’occasion d’apprendre auprès de partenaires renommés. Et les produits réalisés sont le moyen le plus efficace d’introduire les films vietnamiens sur le marché étranger ainsi que de promouvoir l’image du pays et de sa culture auprès du public international.

Selon le directeur du Studio des téléfilms du Vietnam (VFC), Dô Thanh Hai, la VFC prévoit de nouveaux projets pour des marchés plus larges. La Russie et la France, qui cultivent des relations culturelles étroites avec le Vietnam, seront les partenaires suivants.

Dô Thanh Hai a exprimé l’espoir que le Vietnam réalisera plus de films en partenariat avec des pays étrangers pour diffuser plus largement sa culture et ainsi attirer plus de touristes sur son sol. «La coopération avec des chaînes de télévision étrangères, de grands médias et des conglomérats du divertissement est la nouvelle stratégie du Vietnam pour se faire connaître dans le monde», a-t-il souligné. -CVN/VNA