Varsovie (VNA) - Les professionnels du secteur maritime réunis au 5e congrès maritime international en Pologne ont exprimé leurs préoccupations face aux récentes tensions dans la Mer Orientale, estimant qu’elles sont directement liées à la stratégie maritime de la Chine.
 
Ces travaux de remblaiement ont accru les tensions et peuvent compromettre la paix, la sécurité et la stabilité dans la Mer Orientale. Photo: Reuters
 
Les débats se sont articulés autour de quatre thèmes : transport, ports maritimes et usines de construction navale ; enseignement et rénovation maritime ; droit maritime, finances et sécurité ; produits maritimes et écologie.

Les tensions dans la Mer Orientale inquiètent et se répercutent sur la sécurité maritime régionale et mondiale, ont estimé plusieurs savants, évoquant la menace que représentent notamment la militarisation chinoise, les constructions d’îles semi-artificielles à grande échelle et les dommages irréversibles infligés à l’écosystème des récifs coralliens.

Ce contexte voit se multiplier les appels à démêler la situation au regard de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM) de 1982 et à appliquer pleinement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale et à parvenir rapidement à la conclusion d’un Code de conduite en Mer Orientale.
 
Le 5e congrès maritime international, présidé par le Centre d’études Pologne-Asie (CSPA) a attiré la participation d’un bon millier de délégués, y compris des représentants des administrations, des chercheurs et des entreprises spécialisées dans la navigation en Europe et dans d’autres régions du monde.

L’objectif du congrès consiste à développer une plate-forme de coopération internationale dans le secteur maritime, un forum pour discuter des enjeux de l’économie maritime et proposer des solutions aux problèmes communs du secteur tout entier. – VNA