Le Premier ministre malaisien Najib Razak (centre) à la conférence de presse après la clôture du 27e Sommet de l'ASEAN. Photo: VNA

Kuala Lumpur (VNA) - Le 27ème Sommet de l'ASEAN et ses conférences connexes se sont clôturés à Kuala Lumpur le 22 novembre avec la signature d'une déclaration sur la création de la Communauté de l'ASEAN. Un tournant dans les 48 ans d'histoire du bloc.

Le Premier ministre malaisien Najib Razak, dans son discours de clôture, a déclaré que la création de la communauté unique prouvait ​au monde entier que l'ASEAN pourrait devenir la région la plus compétitive en Asie-Pacifique et avoir une influence sur la scène mondiale.

Selon le Premier ministre malaisien, la création de la Communauté de l'ASEAN ​marque le début de la construction de la région. Les efforts doivent être doublés afin de promouvoir l'unité et l'intégration complète dans la politique basée sur trois piliers que sont "sécurité", "économie" et "culture-société".
  
L'adoption de la Vision de l'ASEAN 2025 va ​poursuivre le processus d'édification de la communauté entamé en 2009. Et la Communauté de l'ASEAN commencera son "nouveau voyage" à partir du 1er  Janvier 2016.

Najib Razak a remis la présidence de l'ASEAN en 2016 au Premier ministre laotien Thongsing Thammavong, exprimant son espoir de voir la Communauté de l'ASEAN ​rester florissante sous la présidence du Laos.
       
Lors de la conférence de presse ​post-sommet, le Premier ministre de Malaisie a déclaré le succès d​u 27​e Sommet de l'ASEAN et de ses conférences connexes. Les dirigeants du bloc ont ​fait part de leur satisfaction au regard de la mise en œuvre du plan directeur de la Communauté de l'ASEAN pour la période  2009-2015.

Les dirigeants de l'ASEAN ont renouvelé leur engagement à intensifier l'unité et à approfondi​r la connectivité d​urant la prochaine décennie comme indiqué dans la Déclaration de Kuala Lumpur sur la Vision de l’ASEAN 2025.

En ce qui concerne la question de la Mer Orientale, les dirigeants ont réaffirmé l'importance du maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans la mer, de l'intensification de la confiance et de la compréhension mutuelle, et de faire preuve de retenue dans les activités déploiement dans la région en conformité avec les principes du droit international, y compris la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM).
       
Ils ont convenu d'accélérer l'achèvement du code de conduite en Mer Orientale (COC) et de mettre en œuvre rigoureusement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC).

Lors de leurs réunions, les dirigeants ont discuté des questions régionales et internationales d'intérêt commun, comme la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme, l'immigration clandestine, le mouvement de la paix, les changements climatiques. -VNA