dimanche 25 juin 2017 - 05:24:29

L’autonomie des écoles de formation professionnelle en question

Imprimer


Hanoi (VNA) - L’autonomie est une bonne politique prise en application des orientations essentielles définies pour le renouvellement global de l’éducation et l’amélioration de la qualité de l’enseignement professionnel dans les écoles supérieures et collèges de formation professionnelle.

Pour assurer l'autonomie, les écoles supérieures et collèges de formation professionnelle devront augmenter les ressources financières, dont les frais de scolarité. Photo : CVN

L’autonomie est l’élément de base mis en avant lors de la conférence sur l’autonomie et les mesures à prendre pour les écoles de formation professionnelle, organisée le 5 mai par l’École supérieure d’économie et de technologies de Hô Chi Minh-Ville, qui a réuni près de 200 délégués des établissements éducatifs de la ville.

Nguyên Thi Hang, rectrice de l’École supérieure d'ingénierie et de technologies 2, a convenu que l’autonomie était conforme à la réalité du processus de développement, au marché et à la concurrence en vue d'améliorer la qualité de la formation, ainsi que pour créer des ressources humaines qualifiées. La première chose importante pour faire progresser ce principe d'autonomie est de changer la perception des dirigeants comme du personnel enseignant.

 

L'école supérieure Hùng Vuong est en voie de l'autonomie. Photo : CVN


Ayant obtenu de remarquables résultats en une année de mise en œuvre d’autonomie, Nguyên Thi Hang a néanmoins dévoilé quelques points faibles. Concrètement, afin de pouvoir assurer leur autonomie, les écoles de formation professionnelle ont dû augmenter leurs frais de scolarité, ce qui a eu une incidence sur l’attrait des étudiants.

Pham Duc Khiêm, recteur de l’École supérieure d'économie et de technologies de Hô Chi Minh-Ville, a souligné que : «pour aller plus loin dans l’autonomie, les établissements éducatifs devront planifier leurs processus de mise en œuvre de celle-ci, améliorer la qualité de la formation, et acquérir des savoir-faire dans chaque secteur professionnel. Ainsi, les écoles supérieures et collèges de formation professionnelle pourront attirer les élèves et assurer la qualité de leurs diplômes afin de répondre aux besoins des entreprises».

Lors de cette conférence, afin d’atteindre une autonomie complète d’ici à 2018, en particulier sur le plan financier, de nombreux représentants d’écoles souhaitent que le ministère de l’éducation réexamine la pression résultant des frais de scolarité pour concevoir des budgets qui seront employés pour la construction d’infrastructures et  l’achat d’équipements d’enseignement.

En outre, les écoles supérieures et collèges de formation professionnelle sont autorisés à concevoir leurs propres modèles de formations. Enfin, pour assurer les règles d’autonomie, il faut créer des centres d’évaluation et d’accréditation indépendants afin d’évaluer la qualité des programmes de formation.-CVN/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres