jeudi 17 août 2017 - 06:54:15

L'Association du Pétrole et du Gaz du Vietnam proteste contre les actes de la CNOOC

Imprimer

L'Association du Pétrole et du Gaz du Vietnam a rendu publique le 9 mai une déclaration protestant contre les actes illégaux de la China National Offshore Oil Corporation (CNOOC), en pleine zone économique exclusive du Vietnam.

Le 2 mai 2014, la CNOOC a acheminé et implanté la plate-forme de forage HD-981 aux coordonnées géographiques de 15 degrés 29 minutes 58 secondes de latitude Nord et de 111 degrés 12 minutes 06 secondes de longitude Est, à environ 130 milles marins des côtes du Vietnam.

L'Association du Pétrole et du Gaz du Vietnam affirme que les opérations menées par la CNOOC sur ce site qui relève du lot de pétrole 143, sur le plateau continental du Vietnam et en pleine zone économique exclusive en deçà des 200 milles marins, sont des actes illégaux contrevenant directement à la convention des Nations unies sur le droit de la Mer de 1982, et portent atteinte directement et gravement aux droits souverains comme aux intérêts du Vietnam, demeurant le fait qu’ils complexifient la situation en Mer Orientale, notamment en augmentant gravement les tensions dans cette zone maritime.

Ces agissements vont à l'encontre de l'esprit de la coopération régnant entre le Groupe national du Pétrole et du Gaz du Vietnam (PVN) et la CNOOC, tout comme aux coutumes internationales du secteur du pétrole. Ils portent également une atteinte significative à la confiance comme aux traditions de coopération et d'amitié entre les peuples vietnamien et chinois, a affirmé l'Association du Pétrole et du Gaz du Vietnam.

L'Association du Pétrole et du Gaz du Vietnam proteste énergiquement contre ces actes illégaux de la CNOOC et exige de cette dernière de cesser immédiatement ses activités illégales en retirant la plate-forme de la zone économique exclusive du Vietnam, mais aussi de respecter strictement l'accord sur les principes directeurs fondamentaux guidant le règlement de la question maritime entre le Vietnam et la Chine, ainsi que le droit international dont la convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 et la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC).

Elle affirme, en tant que de besoin, prendre toujours en haute estime et souhaiter intensifier les relations d'amitié et de coopération traditionnelle entre les peuples vietnamien et chinois, notamment ceux qui travaillent dans le secteur du pétrole, sur la base du respect de l'indépendance, de la souveraineté et de l'intégrité territoriale des nations, ainsi que du droit international, ce afin de contribuer au maintien de la paix et de la sécurité dans la région comme dans le monde. -VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres