Les députés discutent en groupes de questions socio-économiques. Photo : VNA
 

Dans le cadre de sa 10e session, le 22 octobre, les députés ont discuté en groupes de la situation socio-économique et du budget de l’État de 2015, du plan de développement socio-économique, du budget prévisionnel et de la répartition du budget central pour 2016.

Ils ont en outre évalué l’application des programmes cibles nationaux de 2011 à 2015 et défini des orientations pour la période 2016-2020. Les débats ont été également consacrés à l’emploi du solde des fonds provenant des obligations gouvernementales des projets de réhabilitation de la Nationale 1A et du tronçon au Tay Nguyen (Hauts Plateaux du Centre) de la route Ho Chi Minh.

Les députés ont constaté que la situation socio-économique nationale continuait de s’améliorer. La croissance du PIB en 2015 est estimée à 6,5%, le plus haut niveau de ces cinq dernières années. La confiance des entreprises a augmenté. Le bien-être social a été garanti.

Toutefois, les difficultés demeurent. Selon plusieurs députés, la stabilité économique est encore fragile, ​au regard de la hausse de la dette publique et du taux de créances douteuses. Plusieurs projets d’investissement ont ignoré l'aspect environnemental. Les compétences et la responsabilité de nombreux fonctionnaires sont insuffisantes.

Le député Nguyen Dinh Quyen (Hanoi) a ainsi demandé de consolider l’administration publique en accordant la priorité à la formation, au recrutement et à l’assignation des fonctionnaires.  

De son côté, le député Nguyen Thien Nhan (province de Bac Giang), également président du Comité central du Front de la Patrie du Vietnam, a insisté sur la nécessité d’accélérer le perfectionnement des institutions de l’économie de marché, de former des avocats aux normes internationales, et de réduire l'écart de revenus entre les centres urbains et les zones rurales. -VNA