Hanoï (VNA) – L’ASEAN est prête à intensifier la finalisation du Code de conduite en Mer Orientale (COC) en liens sur le droit avec la Chine, a déclaré le secrétaire général de l’ASEAN Lê Luong Minh, lors de son interview accordée à l’agence de presse Kyodo du Japon.

Le secrétaire général de l’ASEAN Lê Luong Minh. Photo : VNA

Il a souligné que les dix nations membres de l’ASEAN avaient ​applaudi cette proposition de 2016 du ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi sur l’intensification des consultations sur le COC, dont le développement d’un cadre du COC avant mi-2017.

L’ASEAN et la Chine ont convenu de renforcer des consultations sur ​ce Code de conduite afin d'être en adéquation avec la date limite fixée. Le bloc régional est prêt à accélérer davantage sa finalisation en y incluant des contenus concrets, a affirmé Le Luong Minh.

Et d'informer que trois réunions du groupe de travail commun sur le COC étaient prévues à la mi-2017, soulignant que l’ASEAN souhaite signer un COC qui aura un caractère intégral et des liens sur le droit pour guider la conduite et les actions des parties en Mer Orientale… afin d’aider la création d’un environnement conforme au règlement intégral et durable des litiges en suspens.

Selon lui, l’ASEAN exprime son inquiétude sur les évolutions récentes et en cours en Mer Orientale, dont les travaux de remblaiement menés par la Chine, l’augmentation des opérations dans la région provoquant l’érosion de la confiance ​avec les parties et l'accroissement des tensions, ce qui menace directement la paix, la sécurité et la stabilité dans la région.

Il a également affirmé qu'en dépit des différences de points de vue​ à propos de certaines questions, dont celle de la Mer Orientale, l’ASEAN n’abandonnait jamais ses principes qui consistent à se consulter et parvenir à un consensus de sorte que l'Association parle d'une seule et même voix pour ​prendre une décision. - VNA