mardi 22 août 2017 - 06:47:54

L’ASEAN et des partenaires souhaitent assurer la sécurité énergétique

Imprimer

Les ministres et chefs des délégations participant à l'AMEM + 3. Photo : VNA

La 12e conférence des ministres de l’Énergie de l’ASEAN+3 (Chine, Japon, République de Corée) (AMEM+3) a eu lieu le 8 octobre à Kuala Lumpur, en Malaisie, dans le cadre de la 33e conférence ministérielle de l’Énergie de l’ASEAN et des conférences connexes.

Les participants ont convenu de continuer à coopérer dans la recherche des solutions pour la sécurité énergétique dans la région telles que l'électronucléaire, le stockage du pétrole et le développement de la technologie du charbon propre.

Appréciant la Chine, le Japon et la République de Corée à propos de l'application du Plan de coopération sur le développement des ressources humaines pour le nucléaire civil, les ministres ont encouragé ces trois pays à poursuivre le développement du programme d'amélioration ​des compétences et de l'efficacité énergétique avec les pays membres de l'ASEAN.

Ils ont également salué l'initiative de la Chine sur le développement durable des énergies ​renouvelables, l'organisation par le Japon des tables rondes sur l'énergie et le réseau électrique intelligent pendant la période 2014-2015 et l'initiative de la République de Corée sur l'intégration des énergies renouvelables et du système de stockage d'énergie.

Les ministres ont déclaré que l'échange de vues aiderait les pays membres à élaborer des stratégies de développement de l'énergie appropriées à leurs conditions et à celles de toute la région.

Le même jour, la 9e conférence des ministres de l’Énergie de l’Asie de l’Est (EAS EMM9) a eu lieu, réunissant les dix membres de l'ASEAN et huit pays de dialogue (Australie, Chine, Inde, Japon, République de Corée, Nouvelle-Zélande, Russie et États-Unis).

Les participants ont souligné l'importance des efforts pour garantir la sécurité énergétique en Asie de l'Est. Ils ont convenu de continuer d’améliorer l'efficacité énergétique et  d'exploiter de nouvelles ressources énergétiques renouvelables, sans oublier de développer d'une manière transparente le marché de l'énergie et des infrastructures.

Dans le contexte de la forte baisse des cours mondiaux du pétrole, les pays de la région devraient accorder une plus grande attention au rôle des énergies renouvelables, à l'efficacité énergétique ainsi qu’au transfert de technologies propres, ont-ils martelé.

La délégation vietnamienne diligentée pour ces événements était dirigée par le vice-ministre de l'Industrie et du Commerce Hoang Quoc Vuong, qui a souligné la nécessité des normes harmonisées et des réglementations appropriées pour assurer la connectivité énergétique, en particulier dans la région de l'ASEAN. - VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres