mercredi 2 septembre 2015 - 23:52:42

L'ASEAN cherche des moyens pour réduire les écarts de développement

Imprimer

L'ASEAN et l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ont récemment organisé un colloque destiné à réfléchir aux moyens de réduire les écarts de développement entre les membres de l'ASEAN en vue de s'orienter vers une Communauté commune en 2015.

Lors du colloque tenu au siège du Secrétariat de l'ASEAN, les représentants du Centre de Développement de l'OCDE, du Secrétariat de l'ASEAN et de l'Institut de recherche économique de l'ASEAN et l'Asie de l'Est ont échangé leurs opinions sur le rapport ''Perspectives en Asie du Sud-Est 2013: Réduire les écarts de développement" publié par l'OCDE.

Ce rapport a mis l'accent sur les écarts de développement entre Cambodge, Laos, Mynamar et Vietnam (CLMV) d'une part et Singapour, Brunei, Malaisie, Thaïlande, Phillipines et Indonésie d'autre part.

Ils ont analysé les politiques de croissance des pays du CLMV et leurs conséquences sur la réduction de l'écart de développement au sein de l'ASEAN.

Le directeur chargé de l'Asie du Centre de développement de l'OCDE, Kensuke Tanaka, a estimé qu'en dehors des écarts de revenu, l'ASEAN doit veiller aux écarts dans d'autres domaines importants comme pauvreté et développement des ressources humaines.

La mise en œuvre des politiques structurelles nécessaires pour améliorer la productivité, le renforcement de l'investissement dans les infrastructures sociales, notamment dans l'éducation, la santé sont également nécessaires à la réussite des pays du CLMV dans leurs efforts de réduire les écarts de développement, a estimé le docteur Oum Sothea de l'Institut de recherche économique de l'ASEAN et l'Asie de l'Est.

Les participants ont convenu de s'intéresser toujours à la réduction des écarts de développement dans le processus d'intégration de l'ASEAN. - AVI
Vos commentaires sur cet article ...
Autres