Hanoi, 22 février (VNA) – Les ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN viennent de terminer à Boracay, aux Philippines leur première réunion restreinte sous la présidence philippine de l’ASEAN en 2017 sur le thème «Établir des partenariats pour le changement, engager le monde», plaidant pour une ASEAN axée sur les personnes et centrée sur les personnes.

Les ministres affichent une grande unité de vues sur les priorités de l’ASEAN pour 2017, lors de leur réunion à Boracay, aux Philippines. Photo : VNA

Les ministres ont discuté de la voie à suivre pour la construction de la Communauté de l’ASEAN, y compris la mise en œuvre de la Vision 2025 de la Communauté de l’ASEAN, en particulier le plan de la Communauté politique et sécuritaire de l’ASEAN, et le renforcement des relations extérieures de l’ASEAN et le maintient de la centralité de l’ASEAN dans l’architecture régionale en évolution.

Les ministres ont affiché une grande unité de vues sur les priorités de l’ASEAN pour 2017 proposées par les Philippines, a fait savoir à l’Agence vietnamienne d’information (VNA) le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères et chef de la délégation vietnamienne des hauts officiels de l’ASEAN Nguyên Quôc Dung.

Il s’agit de six prorités : l’ASEAN orientée sur les personnes et centrée sur les personnes, la paix et la stabilité dans la région, la sécurité et la coopération dans le domaine maritime, la croissance inclusive et induite par l’innovation, la résilience de l’ASEAN, et l’ASEAN: un modèle du régionalisme, un acteur mondial.

Le vice-Premier ministre vietnamien et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh a exprimé son soutien accordé aux priorités de la coopération au sein de l’ASEAN en 2017, avant de se déclarer convaincu que ces priorités contribueraient au renforcement du rôle de l’ASEAN en matière de maintien de la paix et de la stabilité dans la région, en cette conjoncture d'évolutions complexes de la situation régionale et mondiale, a rappelé le vice-ministre Nguyên Quôc Dung.

Le chef de la diplomatie vietnamienne a souligné la nécessité d’intensifier la coopération économique au sein de l’ASEAN, d’améliorer la compétitivité de l’association, de réduire les écarts de développement entre les pays membres, de promouvoir la connexion des infrastructures comme l’intégration régionale de leurs entreprises.

La réunion restreinte a souligné la signification de la célébration du 50e anniversaire de l’ASEAN cette année, commémorant cinq décennies de coopération et de construction communautaire dans l’ASEAN, a indiqué le vice-ministre Nguyên Quôc Dung.

Les ministres ont souligné l’importance de continuer à promouvoir des initiatives qui profitent directement aux populations de l’ASEAN, d’accroître le commerce intrarégional et de renforcer encore les mécanismes d’extension de l’assistance consulaire aux ressortissants de l’ASEAN conformément à l’objectif de l’ASEAN en faveur d’une intégration régionale plus poussée et l’utilité de faire appel aux groupes de réfléxion de l’ASEAN pour assister dans la définissant son orientation future.

Les ministres ont échangé des vues sur des questions régionales et internationales d’intérêt et de préoccupation communs, discuté des moyens de promouvoir la paix, la stabilité et la prospérité dans la région et au-delà.

Parmi ces questions figurent les problèmes de sécurité non traditionnels tels que le terrorisme, la piraterie et le vol à main armée en mer, la cybersécurité, les catastrophes naturelles, le changement climatique, la migration irrégulière, la traite des personnes et le trafic de drogues, la sécurité et la coopération en matière maritime.

Les ministres se sont mis d’accord sur la nécessité de maintenir la centralité et l’unité de l’ASEAN, y compris une réponse crédible, collective et cohérente de l’ASEAN face aux défis nationaux et régionaux.

Le Vietnam a demandé à l’ASEAN de renforcer son rôle au sein des mécanismes de coopération régionale comme l'ASEAN 1, l’ASEAN 3, le Forum régional de l'ASEAN (ARF) et le Sommet d’Asie de l’Est (EAS), ainsi que d’améliorer l’efficacité de ceux-ci.

Le dossier de la Mer Orientale a été beaucoup débattu. Les ministres ont réaffirmé l’importance de renforcer la confiance mutuelle, de faire preuve de retenue dans la conduite des activités et d’éviter les actions susceptibles de compliquer davantage la situation, et de poursuivre le règlement pacifique des différends, notamment en respectant pleinement les processus juridiques et diplomatiques, sans recourir à la menace ou à l’emploi de la force, conformément aux principes universellement reconnus du droit international, y compris la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), selon le vice-ministre Nguyên Quôc Dung.

Les ministres ont également insisté sur l’importance de la mise en œuvre intégrale et effective de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et des efforts entrepris pour parvenir à compléter un cadre du Code de conduite en Mer Orientale (COC) en vue de faciliter l’adoption rapide du COC.

Le vice-Premier ministre Pham Binh Minh a  exprimé son inquiétude devant les récentes évolutions complexes dans cette zone maritime pour appeler les pays membres de l’ASEAN à intensifier leur solidarité et à exploiter leur position commune.

Il a souligné l’importance du règlement des différents par des mesures pacifiques reposant sur le droit international, à commencer par la CNUDM. Il a également demandé de respecter les procédures diplomatiques et juridiques, de renforcer les dialogues, d’appliquer pleinement la DOC, de parvenir dans les meilleurs délais au COC . -VNA