lundi 21 août 2017 - 19:22:23

L’art traditionnel vietnamien… à découvrir le week-end

Imprimer

Hanoi (VNA) - Face à l’explosion des loisirs, que sont devenus les arts traditionnels? À Hanoi, ils ont toujours une place importante dans la vie culturelle grâce aux artistes qui se battent bec et ongles pour préserver ce patrimoine ancestral.

Crédit photo: cheohanoi.vn.

Nous sommes au Théâtre de chèo, rue Kim Ma à Hanoi. Depuis 4 ans, le vendredi soir est devenu le rendez-vous incontournable des amoureux du chèo, une forme d’opéra populaire née dans le delta du fleuve Rouge. Deux troupes se produisent alternativement, pendant une, voire une heure et demi pour le public vietnamien, et 30 à 45 minutes pour les étrangers. Les artistes présentent les extraits les plus connus du chèo, du xam, du chau van ou du ca trù, ​des chants traditionnels. Pour faciliter la compréhension des étrangers, chaque extrait est sous-titré en anglais, en français ou en japonais.

Thanh Ngoan, directrice du Théâtre de chèo. Crédit photo: cheohanoi.vn.

«Nous avons fait traduire une brève présentation de l’origine du chèo ainsi qu’un résumé de chaque pièce. Le reste, c’est le public qui comprendra lui-même à travers le jeu des artistes qui chantent, dansent et jouent à la fois. Avant ou après chaque spectacle, nous réservons 15 minutes aux échanges entre les artistes et le public», a fait savoir Thanh Ngoan est la directrice du théâtre.

Crédit photo: vanhien.vn.

Le théâtre Chuong Vang, situé dans le vieux quartier, au croisement des rues Dinh Liêt, Ta Hiên et Hang Bac, est la destination idéale pour qui souhaite en savoir plus sur les arts traditionnels des différentes régions du Vietnam. Il accueille, chaque samedi soir, un public nombreux qui, après chaque numéro, pourra découvrir sur une carte l’endroit d’où est originaire le morceau interprété. Le théâtre Chuong Vang est surtout la maison du cai luong, un art musical typique du Sud.

Crédit photo: conhacvietnam.com.

«Nous présentons «Da cô hoài lang» du compositeur Cao Van Lâu, la chanson originelle du cai luong, mais aussi des airs populaires joyeux de différentes régions, du Nord au Sud en passant par les hauts plateaux du Centre. Il y a également certains numéros extraits du répertoire des ethnies et plusieurs danses traditionnelles que nous essayons de reproduire de manière authentique. En 60 minutes, le public aura un bel aperçu du patrimoine musical traditionnel vietnamien», a dit Trân Quang Hùng, directeur de Chuông Vàng.

Crédit photo: conhacvietnam.com.

À la fin de chaque spectacle, le public est invité à venir sur scène. «Le dernier numéro est la danse avec des perches de bambou typique de l’ethnie Thaï. Nous invitons les spectateurs à monter sur scène pour danser avec les artistes. Nous prenons en photo cette scène joyeuse et ensuite nous envoyons ces photos souvenir aux spectateurs à l’adresse email qu’ils nous avaient indiquée au moment d’acheter leurs billets. Imaginez leur joie quand ils recevront ces photos !», a estimé Trân Quang Hùng.

Une heure de spectacle et une immense émotion partagée par les artistes et par les spectateurs. L’enthousiasme de ces derniers permet à ces artistes passionnés de faire perdurer avec bonheur les valeurs ancestrales. -VOV/VNA

 

Vos commentaires sur cet article ...
Autres