L'exposition "L'histoire de la laque poncée de Hanoi" dure du 15 avril au 2 mai. Photo: VNA

Hanoi (VNA) - À côté de photos montrant la fabrication d’un produit en laque poncée, l’exposition "L’histoire de la laque poncée de Hanoi" permet au public de contempler de visu certaines techniques uniques comme l’incrustation de coquilles d’œufs ou d’or.

S’inscrivant dans le cadre des activités en l’honneur des rois Hùng, l’exposition "L’histoire de la laque poncée de Hanoi" a pour but de valoriser l’art de la laque poncée, qu’elle soit traditionnelle ou plus contemporaine. Elle se tient du 15 avril au 2 mai à la Maison du patrimoine, 87 rue Ma Mây.

Une vingtaine de photos présentent chaque étape de la production d’un produit en laque poncée et reflètent la passion des artisans pour leur métier. Lors du vernissage, les visiteurs ont eu la chance de contempler de visu les techniques d’incrustation de coquilles d’œuf et d’or, réalisées par des professionnels. Des techniques compliquées où habileté et concentration sont nécessaires.

L’atelier Hanoi a été établi en 1997 dans la province de Binh Duong (Sud), l’un des hauts lieux de la laque poncée depuis le XIVe siècle. Après les succès des sabots puis meubles en laque poncée,  les dirigeants de la marque ont crée un deuxième atelier au village artisanal de Ha Thai (Hanoi). 

Un art en constante évolution

La fabrication d'un produit en laque poncée est minutieuse et exige une grande patience. Photo : Xuân Thuy/CVN

L’atelier Hanoi comprend un contingent d’artisans expérimentés, pour la plupart issus de localités où la laque poncée existe depuis longtemps. Grâce à eux, l’atelier peut mener à bien des innovations dans les techniques et les modèles des produits.

A l’origine, la laque poncée traditionnelle comprend seulement dix couleurs. Afin de créer des produits de qualité élevée capables d’exprimer différents sentiments, l’atelier a été contraint de trouver des innovations audacieuses au niveau des effets et des matières. Outre les matières traditionnelles comme le bois, la corne, le  métal, la coquille d’œufs, il est pionner dans l’utilisation de nouvelles matières telles que la perle, la soie, le verre, la céramique, etc. L’atelier a créé plus de 500 couleurs et nuances, et la recherche de nouveaux effets  et couleurs continue.

L’atelier accorde la priorité à la brillance des produits. "La brillance joue un rôle essentiel dans la valorisation d'un produit en laque poncée, nous avons des dizaines de différents niveaux de brillance", confie Ty, artisan de Hanoi.

La fabrication d'un produit dure deux mois, avec plusieurs étapes: application des couches de laque, décoration, gravure ou incrustation de coquilles d'œufs ou d'or, ponçage, polissage et vernissage.

Le processus, minutieux et compliqué, demande non seulement des techniques correctes mais encore patience et acharnement. Des qualités déterminantes dans l'art de la laque poncée. -CVN/VNA