Des officiels à la 7e réunion de haut niveau sur la santé et l’économie à Ho Chi Minh-Ville. Photo: VNA

 

Ho Chi Minh-Ville (VNA) - "C’est l’heure de discuter de la question d’accroître des investissements financiers au domaine de la santé".

C’est en ces termes que s’est exprimé Lokky Wai, représentant en chef de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ​pour la Région pacifique occidentale lors d’un échange avec les journalistes de l’Agence Vietnamienne d’Information avant l’ouverture de la 7e réunion de haut niveau sur la santé et l’économie, qui a débuté le 23 août à Ho Chi Minh-Ville dans le cadre de la 3e Conférence des hauts dirigeants de l’APEC (SOM3) et des réunions connexes en cours dans la mégapole du Sud.

"Dans le contexte actuel où l’homme doit faire face à plusieurs épidémies, l’investissement dans le développement du système de santé demeure le premier objectif pour pouvoir mieux soigner la santé de la population", a souligné l’expert. Néanmoins, tout le monde sait que la finance est une question difficile avec laquelle de nombreux pays doivent ​conjuguer. "On espère ainsi qu’à cette réunion, l’APEC avancera des mesures efficaces pour  remédier à la situation", a-t-il poursuivi.

Une analyse partagée par Matilde Maddeleno, cheffe du Service des relations internationales du ministère chilien de la Santé. En effet, à cette réunion, le Vietnam fait de bonnes évaluations, de bons constats sur la situation en matière de santé au niveau global. Ainsi la finance demeure-t-elle la plus grande difficulté, non seulement pour le Vietnam mais pour plusieurs économies membres de l’APEC. "Ces derniers concentrent d’ores et déjà des ressources sociales pour investir dans la santé", a insisté Matilde Maddeleno.

"Au Vietnam, les dépenses pour la santé représentent 6,6% du PIB", a informé le vice-Premier ministre Vu Duc Dam dans son allocution d’ouverture de la réunion. "L’État s’occupe non seulement des mécanismes pour que les habitants soient bien soignés mais  s’intéresse aussi à mobiliser les organisations, les individus à œuvrer ensemble pour le secteur, concrètement dans la santé préventive", a-t-il noté.

Le gouvernement vietnamien s’intéresse particulièrement à l’investissement dans la santé. Grâce aux aides de la part des organisations internationales, des économies membres de l’APEC, le Vietnam a achevé en principe les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et prépare à achever les objectifs liés à la santé dans son programme de développement durable.

Pour l’heure, ​82% de la population vietnamienne est couverte par l'assurance-santé. Le pays vise à porter ce taux à 100% dans l'avenir.

Durant cette réunion de deux jours, les économies membres de l’APEC discutent des défis  principaux dans la mobilisation des ressources du budget public dans la santé et des stratégies de dépense efficace du budget. Il est question aussi de l'évaluation des intérêts des investissements publics dans la santé pour que les économies membres de l’APEC donnent la priorité ​aux investissements publics dans la santé.

A l'ordre du jour également : l’avancement et l’exploitation des initiatives pour favoriser l’accès aux services de santé publics et privés de l’APEC de manière durable, et l’avancement des initiatives et des partenariats dans l’objectif "Pour une Asie pacifique en bonne santé vers l’an 2020".

Réunissant environ 280 délégués vietnamiens et étrangers, la réunion vise à promouvoir l’initiative du Vietnam sur le développement inclusif en matière d’économie, de finances et de société à travers l’élaboration des finances de santé durables et le processus de la couverture de l’assurance-maladie pour toute la population.

 

La ministre vietnamienne de la Santé Nguyen Thi Kim Tien (deuxième à droite) et le secrétaire américain à la Santé et aux Services humains, Tom Price lors de la signature. Photo: VNA

 

 

En marge de cette réunion, un protocole d'accord a été signé entre le ministère vietnamien de la Santé et le Département américain à la Santé et aux Services humains pour le développement du laboratoire national de référence. Les signataires étaient la ministre vietnamienne de la Santé Nguyen Thi Kim Tien et le secrétaire américain à la Santé et aux Services humains, Tom Price. -VNA