mardi 22 août 2017 - 08:39:47

L’ao dài et le sari, vedettes d’un défilé de mode à Ho Chi Minh-Ville

Imprimer

Défilé de mode d’ao dai et de sari sur le thème "Interférence" à Ho Chi Minh-Ville.

Hô Chi Minh-Ville (VNA) - Le consulat général d’Inde à Hô Chi Minh-Ville a organisé, en collaboration avec le Musée de l’ao dài, un défilé de mode d’ao dai et de sari sur le thème "Interférence", le 1er avril au musée situé au 206/19/30 rue Long Thuân, dans le 9e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville.

Le but du défilé ​était de rapprocher ces deux vêtements emblématiques, ainsi que d'ouvrir des perspectives de collaboration entre les stylistes des deux pays.

Cet événement ​était soutenu par le Conseil indien de promotion des exportations de produits du textile et de coton (Texprocil), par le Conseil indien de promotion des exportations de textile et de synthétique (SRTEPC), ainsi que par des entreprises indiennes et vietnamiennes comme VNATEX Group, VITAS, VCOSA, FADIN, AGTEK et Titan. Pour cet événement, des tissus indiens ont été utilisés pour les ao dai vietnamiens, un vrai symbole de coopération culturelle entre le Vietnam et l'Inde.

La consule générale d'​Inde Smita Pant a déclaré : “Nous faisons ce spectacle avec l’éminent spécialiste de l’ao dai, Lê Si Hoàng. Nous sommes impatients de travailler aussi avec d'autres créateurs vietnamiens. Ceci devrait ouvrir des possibilités de coopération dans le secteur de la mode ainsi qu’entre les entreprises textiles de nos deux pays”.

De son côté, Lê Si Hoàng a déclaré : “Avec les saris, nous obtenons de très beaux tissus uniques pour embellir et enrichir l'ao dai vietnamien. Cela montre aussi que nous sommes toujours ouverts aux nouveautés et au meilleur de ce qui se fait dans le monde pour orner la tunique traditionnelle de notre pays. C’est une magnifique occasion d'échanges entre stylistes vietnamiens et indiens”.

A cette occasion, Si Hoàng a utilisé également des tissus vietnamiens pour concevoir un sari indien.

La forme actuelle de l’ao dai a eu une énorme influence sur le tissu indien. Avant 1930, la tunique vietnamienne avait quatre pans, cousus à partir de tissus de petite taille.

En 1930, avec l'importation de tissu indien, en particulier de Mumbai, l'artiste Nguyên Cat Tuong a conçu l’ao dài rénové. La tunique se divise alors en ​deux pans,​ avant et arrière, avec un pantalon allant de la taille aux pieds, comme il l’est toujours aujourd'hui.

En plus du défilé de mode, une exposition sur les tissus indiens et les ao dài conçus avec des tissus indiens, ainsi que des costumes pour hommes et femmes d’Inde a lieu pendant trois mois, du 1er avril au 30 juin, toujours au sein de ce musée. -CVN/VNA

 

Vos commentaires sur cet article ...
Autres