jeudi 29 juin 2017 - 19:30:21

Lancement officiel de la French Tech Vietnam

Imprimer

Le secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargé de la Réforme de l'État et de la Simplification, Jean-Vincent Placé, lors de la cérémonie de lancement officiel de la French Tech Vietnam, le soir du 27 février à Hô Chi Minh-Ville. Photo: VNA
Hô Chi Minh-Ville (VNA) - La soirée de lancement de la French Tech Vietnam s’est déroulée le 27 février 2017 à la Résidence de France à Hô Chi Minh-Ville, en présence de Jean-Vincent Placé, secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargé de la Réforme de l'État et de la Simplification.

La célébration fait suite à la sélection du Vietnam pour accueillir un «French Tech Hub» labellisé par le gouvernement français le 13 octobre 2016. C’est à l’occasion d’une visite à Montréal que le Premier ministre français Manuel Valls a donné ce label aux entreprises françaises de la technologie au Vietnam, pour leur dynamisme et leur créativité. Une reconnaissance importante pour ces entrepreneurs depuis la visite de la secrétaire d’État Fleur Pellerin en juillet 2014.

Le French Tech Hub Vietnam rejoint ainsi un réseau existant comprenant déjà 22 autres «hubs» : Abidjan, Barcelone, Hong Kong, New York, Séoul, Tokyo, etc. C’est la possibilité pour les entreprises franco-vietnamiennes d’entrer dans le même réseau que des entreprises au succès mondial : BlaBlaCar, Critéo ou encore Talend.

Concrètement, la technologie française au Vietnam, c’est une communauté d’entrepreneurs, d’investisseurs, d’ingénieurs et de dirigeants qui ont décidé d’assembler leurs forces. C’est un écosystème dans lequel on trouve à la fois de grandes entreprises françaises, des PME et des start-ups. À la veille de cette labellisation par le gouvernement français, la «French Tech Viêt» comptait déjà plus de 1500 membres et des dizaines de projets. Elle sera désormais encore plus attractive!

C’est une communauté vivante qui  veut se développer au Vietnam : une réflexion et des mécanismes de financement de projets franco-vietnamiens vont être mis en place, au même titre que le sont déjà des incubateurs (comme l’accélérateur EID développé avec la chambre de commerce et de l’industrie française au Vietnam). Il existe par ailleurs un système de tutorat et d’accompagnement entre start-up et entreprises. Le savoir-faire et l’entrepreneuriat,  qui sont déjà très forts dans un des pays les plus jeunes et les plus innovants de toute l’Asie du Sud-Est, devraient s’en trouver encore davantage stimulés.

Les entreprises françaises du «hub», comme leurs actions, n’ont néanmoins absolument pas vocation à rester uniquement françaises ou vietnamiennes. Au-delà d’un réseau d’entreprises françaises ou francophiles, elles souhaitent s’ouvrir à d’autres communautés d’entrepreneurs présents à Hô Chi Minh-Ville, à Hanoï et, plus généralement, dans la région : américains, coréens, japonais, singapouriens, etc. Le but étant de trouver une forme de complémentarité entre les différents écosystèmes locaux, qui bénéficieront au marché local.

En parlant du marché des technologies du Vietnam, Jean-Vincent Placé a estimé que «le marché des technologies est un marché à très fort potentiel au Vietnam. Ce secteur connait une croissance forte et engendre un CA de 40 milliards d’USD (soit 25% du PIB net). Le Vietnam a également une population hyper connectée, une main-d’œuvre de plus en plus qualifiée et un cadre juridique de plus en plus favorable pour les entreprises technologiques, notamment au niveau fiscal».

Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a affirmé de nombreuses fois l’engagement du gouvernement vietnamien d’accompagner la création d’entreprises et de start-up. La labellisation de la French Tech au Vietnam s’inscrit dans ce contexte ;  les conditions favorables qu’elles ont trouvées pour leur lancement ont permis à certaines entreprises de croître et d’apporter emplois et croissance à leur pays d’accueil. -CVN/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres