Cérémonie de mise en route du projet «Communauté pour la santé des cœurs», le 22 juin à Hô Chi Minh-Ville.
Hô Chi Minh-Ville (VNA) - Afin d'améliorer la qualité de gestion des soins de santé et le contrôle de l’hypertension au Vietnam, le ministère de la Santé, en collaboration avec l’organisme PATH et le Fonds Novartis, a organisé le 22 juin la cérémonie de mise en route du projet «La communauté pour la santé des cœurs», à Hô Chi Minh-Ville.

Le projet sera déployé expérimentalement dans quatre arrondissements de la mégapole du Sud : Go Vap, Thu Duc, le 8e et le 12e. Il sera copiloté par le Service municipal de la santé, le Centre municipal de médecine préventive, le fonds Lotus Impact et l’Université de médecine publique de Hanoi. Ce projet sera effectif officiellement de juin 2016 à août 2018.

L'objectif : améliorer les liens entre les systèmes de santé public et privé au profit de la prise en charge du patient. Le projet permettra également d’appliquer les technologies numériques pour aider les patients à mieux gérer leur traitement, ainsi qu’à améliorer l'interaction entre le patient et les prestataires de services de santé.

Le projet «La communauté pour la santé des cœurs» est la deuxième initiative concernant l'hypertension du Fonds Novartis, un organisme de bienfaisance pionnier reconnu dans la création de modèles de soins de santé au succès retentissant pour la santé des populations pauvres.

«En fait, la situation de l’hypertension au Vietnam reflète une tendance claire. Il s’agit d’une des questions émergentes dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, où plus de 80% des décès sont causés par des complications au niveau de l'hypertension. À travers ce projet, nous voulons promouvoir un modèle de bien-être qui peut être multiplié et permettre de réduire l’invasion de l'hypertension au Vietnam», a déclaré Christina Wadhwani, gestionnaire de projet de la Fondation Novartis. -CVN/VNA