dimanche 20 août 2017 - 03:41:09

L’AN discute du développement socio-économique

Imprimer

Lors de la 4e session de la 13e législature de l'Assemblée nationale (AN), les députés ont discuté mardi de la mise en œuvre du plan de développement socio-économique de 2012 et de celui de 2013.

En ce qui concerne le premier, les députés ont approuvé les politiques du gouvernement, constatant ses efforts en matière de direction socio-économique dans une conjoncture économique difficile pour le pays comme dans le monde. La croissance économique en neuf mois a atteint 4,73%, et celle de toute l'année est estimée à 5,2%, l'inflation a été maîtrisée, l'économie est plus stable.

Les députés ont estimé cependant que l’économie sera encore en difficulté, d’où l’impératif pour tout le système politique et toute la société de conjuguer leurs efforts. Ils ont également suggéré des mesures vigoureuses pour le traitement des créances douteuses et le règlement des difficultés des entreprises.

Estimant que le gouvernement s'est avéré assez souple dans la direction et la maîtrise de l'inflation et constatant qu'il a commencé de renouveller le modèle économique dans certains secteurs, Cao Sy Khiêm, député de la province de Thai Binh, a considéré que le gouvernement est parvenu à maintenir une économie stable dans des conditions difficiles.

Il a aussi suggéré au gouvernement de trouver des mesures afin de mettre en oeuvre la transparence des contenus pour lesquels le gouvernement a fait son autocritique, de définir des mesures concrètes pour le traitement des créances douteuses, la conduite de réforme administrative et le règlement des difficultés des entreprises.

Compte tenu de la détermination du gouvernement à atteindre nombre d'indices socioéconomiques fixés par l'Assemblée nationale, Lê Huu Duc, député de la province de Khanh Hoà, a proposé au gouvernement de prendre des mesures plus énergiques pour la restructuration et la liquidation des petites banques pouvant remettre en cause la stabilité du système bancaire national.

J’approuve le point de vue du ministère des Finances selon lequel ce sont les organisations de crédits et les banques qui doivent endosser la responsabilité de régler les mauvaises dettes . Cependant, pour résoudre complètement ce problème, je soutiens la proposition du gouvernement de créer une société nationale de recouvrement de créances . Il est aussi nécessaire de stimuler la consommation afin d’écouler les stocks. Enfin, émettre des obligations pour financer la construction de certains ouvrages importants, notamment pour les transports et communications, a-t-il déclaré.

Qualifiant de faisables les objectifs de 5,5% de croissance et de maintien de l'inflation à 8% pour 2013, Trân Du Lich, député de Hô Chi Minh-Ville, a demandé à ce que soit élaboré un processus de restructuration de l'économie nationale pour les trois années à venir, ainsi que de créer un Comité national chargé de la restructuration économique dont la présidence sera assurée par le Premier ministre.

Trân Quôc Tuân, député de la province de Trà Vinh, a constaté que si les indices de développement socio-économique n'ont pas été atteints ces derniers temps, la cause tient aux importantes difficultés importantes des entreprises nationales. Il a demandé en conséquence que la production soit soutenue tout en assurant le règlement des difficultés des entreprises.

Concernant les stocks des entreprises et les infractions relevées en matière de réexportation de pétrole et d'essence, le ministre du Commerce et de l'Industrie, Vu Huy Hoàng, a déclaré qu'après avoir pris les mesures nécessaires et avec les efforts des entreprises, le volume des stocks des secteurs de l'industrie, de la transformation et de la fabrication a été réduit de 34,9% à 20,3% au premier octobre dernier.

Le charbon, l'acier, le ciment et quelques catégories d'engrais forment les stocks les plus volumineux, a précisé Vu Huy Hoàng avant d'ajouter que son ministère coopère activement avec associations et entreprises pour trouver les mesures permettant de les diminuer d'ici la fin cette année. - AVI
Vos commentaires sur cet article ...
Autres