La Vietnamienne Doan Thi Huong (milieu). Photo : internet


Kuala Lumpur (VNA) - Les représentants de l'ambassade vietnamienne en Malaisie ont assisté au procès du 13 avril de la citoyenne vietnamienne Doan Thi Huong, qui est l'un des suspects du meurtre d'un citoyen de la République démocratique populaire de Corée (RPDC), afin de protéger ses droits légitimes.

L'ambassade a déclaré que lors de l'audience, le tribunal de Sepang, État de Selangor, a approuvé la proposition du procureur de report des auditions des accusées au 30 mai pour compléter le dossier.
 
L'ambassade vietnamienne en Malaisie continuera à travailler en étroite collaboration avec la Fédération du Barreau du Vietnam, les organismes compétents vietnamiens ainsi qu'avec les avocats malaisiens et vietnamiens afin de juger de façon équitable et objective la citoyenne Doan Thi Huong et de protéger ses droits légitimes.

Les deux suspectes sont accusées d’avoir, le 13 février, projeté sur le visage du ressortissant nord-coréen Kim Chol, du VX, un agent neurotoxique. Kim Chol a succombé pendant son transfert à l’hôpital. Le 1er mars, lors de la première audience, les deux suspectes ont été inculpées. Elles ont nié toutefois les chefs d’accusation. Doan Thi Huong a déclaré avoir été trompée, pensant qu’elle participait à un vidéo-clip comique. Selon la loi malaisienne, en cas de reconnaissance de culpabilité, elles encourent la peine capitale. -VNA