dimanche 20 août 2017 - 00:00:42

L’Accord de partenariat trans-Pacifique bénéficiera au Vietnam

Imprimer

Le ministre de l'Industrie et du Commerce, Vu Huy Hoang, lors des négociations du TPP à Atlanta. Photo : VNA
 

L’Accord de partenariat trans-Pacifique (TPP) apportera de nombreux intérêts au Vietnam, a affirmé le ministre de l’Industrie et du Commerce, Vu Huy Hoang, lors d’une interview avec la VNA, après la fin des négociations le 5 octobre à Atlanta aux Etats-Unis.

En matière économique, selon des économistes indépendants, cet accord permettrait au PIB national d’augmenter de 23,5 milliards de dollars d'ici 2020 et de 33,5 milliards d'ici 2025. Les grands marchés tels que les Etats-Unis, le Japon et le Canada supprimeront des droits de douane, ce qui stimulera les exportations du pays. Il est donc probable que les exportations nationales de textile, de chaussures et de produits aquatiques sur ces marchés connaîtront une grande avancée, a souligné Vu Huy Hoang.

En outre, une fois entrée en vigueur, le TPP générera de nouvelles opportunités grâce à sa nouvelle chaîne logistique. Les 12 pays parties au TPP représentent en effet 40% du PIB mondial et 30% du commerce international. Une nouvelle chaîne logistique s’établira et ouvrira de nouvelles perspectives, a indiqué le ministre, ajoutant que l’accord contribuera également à l’amélioration de l’environnement d’investissement et de l’attraction du capital étranger au Vietnam.

Sur le plan institutionnel, l’adhésion à l’OMC et maintenant, au TPP, est une occasion pour le pays d’améliorer ses institutions, notamment celles de l’économie de marché – l’une des trois percées stratégiques définies par le Parti communiste du Vietnam (PCV). Elle favorisera aussi le renouvellement du modèle de croissance et la restructuration de l’économie nationale, tout en rendant l’environnement d’affaires plus ouvert, transparent et prévisible. Par ailleurs, une meilleure protection des droits de propriété intellectuelle permettra d’attirer davantage d’investissements dans les secteurs de technologies avancées, tels que l’industrie pharmaceutique. De plus, les exigences très élevées du TPP en termes de gouvernance transparente et objective de l’administration publique accéléreront le perfectionnement de l’Etat de droit socialiste du Vietnam, sa réforme administrative, sa lutte contre la corruption et les gaspillages, a déclaré le ministre Vu Huy Hoang.

Une croissance plus élevée créera davantage d’emplois, augmentera les revenus des habitants et contribuera à la réduction de la pauvreté, a-t-il dit en analysant les futures influences du TPP sur la société vietnamienne. Selon lui, l’accélération de la croissance économique facilitera également la formation de ressources humaines de qualité et le développement de la santé publique. Particulièrement, les engagements environnementaux dans le cadre du TPP encourageront un plus grand respect de l’environnement pour un développement plus durable, a-t-il estimé.

Cependant, le TPP posera au Vietnam un certain nombre de défis, le plus grand concernant la concurrence, notamment dans l’élevage. D’après le ministre Vu Huy Hoang, c’est l’élevage qui rencontrera le plus des difficultés après l’entrée en vigueur de cet accord. La concurrence dans d’autres secteurs ne sera pas aussi grave, car la plupart des produits d’exportation des autres membres du TPP ne sont pas similaires à ceux du Vietnam, a-t-il constaté. Une concurrence plus acharnée entraînerait au ralentissement même à la faillite d’entreprises et puis ​au chômage de leurs employés. Comme la plupart des économies du TPP ne font pas concurrence directement à l’économie vietnamienne, à l’exception de certaines filières de l’agriculture, cet impact ne sera pas considérable et ne durera qu’une période limitée.

Dans le but de réduire les impacts négatifs du TPP, le Vietnam accordera une importance particulière à la restructuration de son agriculture, a affirmé Vu Huy Hoang, mettant l’accent sur l’application des technologies avancées. En matière institutionnelle, le pays procédera à la modification de textes juridiques. Avec ses expériences tirées de l’adhésion à l’OMC, le Vietnam aura des préparatifs rigoureux et approfondis, a-t-il assuré, avant d’indiquer que des mesures nécessaires seront prises pour atténuer les impacts sur les travailleurs.

Bien que le niveau de développement du Vietnam demeure en deçà de certains autres pays parties au TPP et que plusieurs engagements de cet accord soient tout nouveaux pour lui, la participation au TPP est conforme aux préconisations du Parti et de l’Etat sur l’intégration internationale.

Cet accord, avec ses critères élevés, accélérera le développement des entités économiques au Vietnam en favorisant la restructuration des entreprises publiques et l’économie de marché. De plus, avec de nombreux accords de libre-échange signés ces dernières années, le Vietnam n’est pas si étranger à l’intégration internationale.

Le ministre Vu Huy Hoang a enfin ​indiqué que pour les critères élevés, le Vietnam aura du temps pour s’y adapter et bénéficiera des assistances techniques d’autres membres.

Le 5 octobre, la conférence des ministres du Commerce des 12 pays parties au TPP à Atlanta aux Etats-Unis, a achevé les négociations de cet accord. Les procédures juridiques nécessaires à la signature officielle pourront durer au moins 18 mois. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres