dimanche 20 août 2017 - 22:44:15

La Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques organisée au Vietnam

Imprimer

 

Photo: internet

Hanoi (VNA) - La Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques est organisée pour la première fois au Vietnam du 16 au 22 novembre par le ministère de la Santé et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) au Vietnam.

Plusieurs activités de communication, des conférences, des séminaires ​et des meetings ont ​commencé le 16 novembre dans 63 villes et provinces du pays.

Cette semaine ​est destinée à sensibiliser les administrations publiques, les branches, les secteurs, ​les organisations et la population à la gestion de la consommation des antibiotiques et au bon usage de ces médicaments dans les soins médicaux, la culture, l’élevage, l’aquaculture…

Durant cette première semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques (16-22 novembre 2015), l’OMS lance la campagne « Antibiotiques : à manipuler avec précaution »  pour mieux faire connaître le phénomène de résistance aux antibiotiques et promouvoir une utilisation raisonnée des antibiotiques auprès du grand public comme des professionnels de la santé et des responsables politiques.

Cette problématique doit être abordée aussi bien dans le secteur humain que vétérinaire afin de combattre le problème grandissant de la résistance aux antibiotiques.

La résistance des infections bactériennes aux antibiotiques est une menace pour la santé publique. Les infections que nous pouvons encore traiter actuellement, peuvent être à nouveau mortelles dans quelques années.  Les antibiotiques sont en effet moins efficaces parce qu’ils sont trop souvent et mal utilisés.

Les antibiotiques sont seulement efficaces contre les bactéries et ne peuvent donc être utilisés que pour traiter les infections bactériennes. Ils n’agissent pas contre les virus et ne favorisent pas davantage une guérison plus rapide en cas d’infection virale.

De nombreuses études ont prouvé que les antibiotiques n’ont pas d’influence sur la grippe ou les refroidissements (dus à des virus), ni sur la durée et la gravité de l’évolution de la maladie. -VNA

 

Vos commentaires sur cet article ...
Autres