L’Accord de libre-échange Vietnam-Union économique eurasiatique entrera en vigueur en 2016, ce qui facilitera l’exportation de nombre de produits vietnamiens. Entretien avec Ta Hoàng Linh, directeur adjoint du Département de promotion du commerce.

Le Vietnam et l’Union économique eurasiatique viennent de signer un Accord de libre-échange. Quelles seront les opportunités pour le Vietnam après son entrée en vigueur ?

Le directeur adjoint du Département de promotion du commerce, Ta Hoang Linh. Photo: CVN

L’Union économique eurasiatique (UEE), qui regroupe plus de 182 millions d’habitants, comprend cinq pays : la Russie, l’Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan et le Kirghizistan. C’est un marché au potentiel énorme. Bien que ces dernières années, les liens économiques Vietnam-UEE aient progressé, ils restent encore ténus. En 2014, le total des échanges commerciaux s’est monté à 4 milliards de dollars, soit 1,34% de l’import-export du Vietnam et 0,4% de celui de l’UEE. Lorsque l’Accord de libre-échange Vietnam-UEE entrera en vigueur, l’an prochain, le prix de nombre de produits phare de l’exportation du Vietnam - prêt-à-porter, chaussures, meubles en bois, produits aquatiques, aliments en conserve - sera concurrentiel. En effet, ils bénéficieront de privilèges douaniers. Les taxes appliquées à beaucoup de produits pourront être ramenées jusqu’à zéro pour cent. Ces conditions permettent d’espérer que le commerce bilatéral atteindra 10-12 milliards de dollars en 2020 et que la valeur des exportations du Vietnam vers ce marché connaîtra une croissance de 18% à 20% par an.

Au sein de l’UEE, la Russie est le plus grand partenaire du Vietnam, un pays avec lequel nous avons aussi des relations traditionnelles. Votre regard sur ce marché ?

Le Vietnam et la Russie sont effectivement des partenaires commerciaux de longue date. Mais les droits d’entrée qu’appliquent la Russie sur les produits vietnamiens sont élevés, empêchant la coopération commerciale bilatérale. Cet accord, qui privilégie l’harmonisation des intérêts des parties, aura donc des répercussions positives.

 

L’an prochain, les taxes qu’applique l’UEE sur beaucoup de produits vietnamiens pourront être ramenées jusqu’à zéro pour cent. Photo : Truong Trân/CVN

Outre les taxes douanières, quelles sont les principales difficultés que rencontrent les entreprises exportatrices vietnamiennes sur le marché russe ?

Lors des premiers mois de 2015, les produits exportés vers la Russie, produits agricoles et aquatiques entre autres, ont été confrontés à des difficultés principalement dues à la majoration des taux d’intérêts des prêts bancaires, à la dévaluation du rouble russe et à la chute du pouvoir d’achat des consommateurs russes. De plus, en raison de la distance, les frais de transport et de logistique sont énormes pour les entreprises vietnamiennes. Elles peinent aussi à trouver des partenaires pour développer leurs réseaux de distribution. Autre problématique, la Russie applique encore, dans nombre de cas, des règlements d’importation complexes pour plusieurs produits vietnamiens.

Comment procéder pour que les entreprises vietnamiennes profitent de cet accord et évitent les risques sur ce marché ?

Les entreprises exportatrices vietnamiennes devront s’atteler à comprendre les tenants et les aboutissants de cet accord pour pouvoir en profiter. Elles doivent continuer à améliorer  leur compétitivité pour répondre aux exigences de ce marché. Elles doivent aussi comprendre les attentes des Russes. Pour réduire les frais de transport et de logistique, les entreprises vietnamiennes doivent étudier les trajectoires maritimes et ainsi trouver des solutions optimales. Le ministère de l’Industrie et du Commerce a aussi demandé au Département de la promotion du commerce d’élaborer de nombreux programmes pour aider les entreprises vietnamiennes à se faire mieux connaître en Russie.

L’an prochain, les crevettes surgelées vietnamiennes sauront le vente en poupe en Russie. Photo : Huy Hùng/VNA/CVN

Quels sont ces programmes ?

Dès le début de l’année, le Département de la promotion du commerce s’est concentré sur la mise en œuvre d’une série de programmes importants de promotion du commerce visant le marché russe. En septembre, nous organiserons deux événements: une délégation d’entreprises vietnamiennes sera envoyée à l’exposition internationale des denrées alimentaires de Moscou et une autre au Forum d’entreprises Vietnam-Russie. En novembre et en décembre prochains, la Foire des produits vietnamiens se tiendra à Moscou. Ces activités visent à présenter les marques vietnamiennes aux Russes, à aider les entreprises vietnamiennes à trouver des canaux de distribution efficaces en Russie et à favoriser le partenariat entre entreprises des deux pays. -CVN/VNA