Séoul, 23 mars (VNA) – La République de Corée délivrera des visas électroniques aux citoyens des pays de l’Asie du Sud-Est à partir du mois de mai 2017, au lieu du dernier semestre de cette année comme prévu, a fait savoir le 23 mars le ministère sud-coréen de la Culture, du Sport et du Tourisme.
 
Depuis le 15 mars, les agences de voyages chinoises ont cessé de vendre des séjours en République de Corée et les croisières chinoises n’ont plus accosté les ports sud-coréens. Photo : AFP
Cette décision vise à réduire les impacts des mesures de limitation commerciale mises en place par la Chine, considérées comme en représailles du déploiement prochain en République de Corée d’un système de défense anti-missile à haute altitude THAAD (Terminal High Altitude Area Defense).

Le ministère sud-coréen de la Culture, du Sport et du Tourisme va autoriser les touristes des pays de l’Asie du Sud-Est en route vers l’île de Jeju qui transitent par les aéroports d’Incheon au Nord et Gimhae au Sud à entrer en République de Corée sans visa pendant cinq jours.

Les autorités sud-coréens encouragent également les compagnies aériennes de leur pays à ouvrir de nouvelles lignes vers l’Asie du Sud-Est et le Japon, et favorisent leur coopération renforcée avec les partenaires aux Philippines, à Taiwan (Chine) et en Mongolie.

Le gouvernement sud-coréen prévoit encore d’accorder des prêts spéciaux totalisant 225 milliards de wons (environ 200,2 millions de dollars) aux entreprises sud-coréennes malmenées par les mesures chinoises, telles que les voyagistes et les compagnies de bus touristiques.

Les professionnels sud-coréens du tourisme ont rappelé qu’un peu plus de 8 millions de touristes chinois ont visité la République de Corée l’an dernier. Environ 40% d’entre eux ont voyagé dans le cadre d’un tour organisé. Parmi les 60% voyageant seuls, près de la moitié sont passés par une agence pour acheter leurs billets ou leurs séjours. – VNA