Un atelier sur l'héritage de Nguyen Du tenu le 13 octobre dernier à Hanoi. Photo: Internet
 

La rénovation des méthodes d’enseignement des œuvres de Nguyen Du, grand poète et homme de culture au rayonnement planétaire, était au centre d’un colloque organisé le 24 octobre par le Service de l’éducation et de la formation de la province de Ha Tinh (Centre).

Cette manifestation s’inscrivait dans le cadre des activités nationales et internationales en l’honneur du 250è anniversaire de naissance de Nguyen Du (1765-2015) conformément à une résolution de la 37è Assemblée générale de l’Unesco et à une circulaire du Comité central du Parti communiste du Vietnam.

Lors du colloque, les 24 intervenants - des chercheurs et enseignants - ont proposé des solutions aux écoles et enseignants pour rénover leurs méthodes d’enseignement afin de permettre aux élèves de découvrir d'une manière profonde et exhaustive la vie comme les œuvres de Nguyen Du, notamment celles introduites dans des manuels scolaires.

Le professeur-docteur Tran Dinh Su a estimé que pour certains extraits du Truyên Kiêu (Histoire de Kiêu) présentés dans les manuels scolaires, les enseignants doivent revoir leurs méthodes d’enseignement en se concentrant sur les élèves, afin de leur permettre d’exprimer leurs pensées. Par ailleurs, il faut également introduire le Truyên Kiêu dans les examens pour mettre en valeur ce chef-d’œuvre et éduquer les élèves comme étudiants.

Le Truyên Kiêu ou Kim Vân Kiêu est un poème vietnamien écrit au début du XIXsiècle par Nguyen Du (1765-1820). Ecrit en nôm (écriture démotique sino-vietnamienne), il est composé de 3.254 vers qui adopte la métrique luc bat (six et huit pieds intercalés en langue nationale). Il est considéré comme l'œuvre littéraire vietnamienne la plus importante jamais écrite et a été traduit en plus de 30 langues (dont dix versions différentes en français). -VNA