Quang Tri (VNA) – La province de Quang Tri (Centre), théâtre de bombardements pendant la guerre du Vietnam, a organisé une cérémonie de lever du drapeau de réunification nationale, dimanche 30 avril à l’occasion du 42e anniversaire de la libération du Sud et de la réunification nationale, et du 45e anniversaire de ​sa libération.
 
Cérémonie de lever des couleurs nationales​, dimanche 30 avril à Quang Tri. Photo : VNA
Sur fond d’hymne national vietnamien, le grand drapeau rouge frappé d’une étoile d’or a été solennellement hissé au sommet de la tour au drapeau de Hiên Luong, ce lieu chargé d’histoire où pendant 21 années d’affilée, l’armée et le peuple vietnamiens avaient défendu le drapeau comme le cœur de la Patrie. 
 
"Au pied de cette tour à drapeaux, à côté de la rivière Bên Hai et du pont Hiên Luong, symbole de l’aspiration des Vietnamiens à la réunification nationale, nous revivons aujourd’hui une période glorieuse mais douloureuse. Nous sommes réunis ici pour rendre hommage à nos prédécesseurs qui ont tant sacrifié pour défendre l’indépendance et la liberté du pays", a souligné le secrétaire du Comité du Parti de la province de Quang Tri, Nguyên Van Hung​.
 
"Pendant les années de résistance anti-américaine, près de 70.000 soldats et habitants du district de Vinh Linh avaient à la fois participé à la production et au combat, et défendu solidement le tête de pont du socialiste", a-t-il rappelé, ajoutant que plus de 50.000 enfants et personnes âgées avaient été transportés au Nord pour préparer le théâtre d’une longue lutte acharnée. 
 
En vertu des Accords de Genève de 1954 sur le Vietnam, la rivière Bên Hai et le 17e parallèle furent choisis comme ligne de démarcation provisoire. Le pont Hiên Luong, ​d’une longueur de 183,8 m, était divisé en deux, et chaque moitié servait de poste de frontière.

Les Accords de Genève stipulent que chaque partie exerce sa souveraineté sur 89 m. Dans l’article 6, il est écrit: “La ligne de démarcation ne peut être que provisoire et ne constitue en aucun cas une frontière politique ou territoriale”. Après deux ans, la réunification du Vietnam devrait être réalisée à travers des élections générales dans tout le pays. 
La Première Guerre d’Indochine a pris fin avec la victoire de Diên Biên Phu et la signature des Accords de Genève en 1954, qui divise le Vietnam en deux : le Nord et le Sud. La rivière Bên Hai, que traverse le pont Hiên Luong à Vinh Linh, province de Quang Tri, marque la séparation. Archives: VNA
Néanmoins, la ligne de démarcation sur le pont Hiên Luong et le partage de la rivière de Bên Hai ont duré plus de 20 ans. C’est seulement après la grande victoire du printemps de 1975 et la réunification nationale que cette ligne de démarcation a disparu. Ce n’est donc plus qu’un nom historique étroitement lié à la lutte héroïque du peuple vietnamien.
 
"​Des cendres de la guerre, la province de Quang Tri s’est levée, a surmonté des difficultés et obtenu des réalisations dignes de fierté", a fait savoir le secrétaire du Comité du Parti de la province de Quang Tri, Nguyên Van Hung.
 
Il a souligné notamment une croissance économique de 7,4% par an, un produit régional brut domestique per capita de 36 millions de dôngs, 31 communes ou 26,5 des communes ayant répondu aux normes de la nouvelle ruralité, le taux de pauvreté ayant reculé de 1,94%.

Le membre du Bureau politique et vice-Premier ministre permanent Truong Hoà Binh, le membre du Comité central du Parti et directeur général  de l’Agence vietnamienne d’information (VNA) Nguyên Duc Loi, le membre du Comité central du Parti et rédacteur en chef du journal Nhân Dân (Peuple) Thuân Huu et les représentants des ministères, départements et branches sous l’autorité centrale ont assisté à la cérémonie de lever du drapeau national.

Cet événement, suivi d’une course de barques la rivière Bên Hai, a ouvert une panoplie d’activités culturelles et sportives célébrant la libération du Sud et la réunification nationale, et la libération de la province de Quang Tri.
 
Après avoir assisté à ce lever des couleurs nationales, le vice-Premier ministre permanent Truong Hoà Binh est allé brûler des bâtonnets d’encens et fleurir le cimetière national des héros morts pour la Patrie de Truong Son, celui des héros de la route nationale numéro 9 et au mémorial de l’ancienne citadelle de Quang Tri. - VNA