Hanoi (VNA) – Le ministère de la Santé a décidé de doter la polyclinique de la ville de Hoà Binh de dix dialyseurs pour assurer la dialyse rénale de 100 patients locaux après l’incident médical qui a fait huit morts le 29 mai dans la polyclinique de la province de Hoà Binh.
 
Dix patients en état grave après une dialyse rénale dans la polyclinique de Hoà Binh et transférés à l’hôpital Bach Mai à Hanoi sont rentrés chez eux. Photo : giadinh.net.vn
Après cet incident, dix survivants ont été transférés dans l’hôpital Bach Mai à Hanoi alors que la polyclinique de la province de Hoà Binh a fermé pour l’instant son service recevant les patients traités pour des problèmes rénaux.

Ces dix patients qui ont bénéficié des meilleurs soins possibles dans l’un des plus prestigieux établissements de la ville de Hanoi, sont rentrés chez eux jeudi 8 juin. Ils seront pris en charge en ambulatoire, avec trois séances d’hémodialyse par semaine dans l’hôpital Bach Mai.

Mon état de santé est stable et continue de s’améliorer. Mes remerciements vont aux médecins qui ont fait preuve d’un grand dévouement auprès de leurs patients et qui nous ont sauvé la vie, a fait savoir le patient Lê Van Tiên, espérant qu’il pourra suivre des dialyses à Hoà Binh, au lieu de Hanoi.

Le vœu des dix patients comme des autres dans la ville de Hoà Binh, à 73 km du centre-ville de Hanoi, sera prochainement exaucés quand les dialyseurs fournis par le ministère de la Santé seront installés et mis en service dans leur localité. – VNA