vendredi 18 août 2017 - 12:02:23

La peinture en herbes, un art des plus singuliers

Imprimer

Trinh Kim Chi en plein travail. Photo : Vnexpress

Hanoi (VNA) - Créés par le peintre russe Alexander Yurkov, les tableaux en matières végétales sont encore méconnus au Vietnam. Trinh Kim Chi est sans doute la première Vietnamienne à pratiquer cet art. Son unique ambition : traduire l’âme de la campagne vietnamienne.

Constellée d’anciens palais et mausolées impériaux ceinturés par des montagnes et des cours d’eau, la ville de Huê (province de Thua Thiên-Huê, Centre) apparaît aux yeux des visiteurs comme un magnifique tableau naturel. Un panorama que les peintres cherchent à représenter le mieux possible. Dans les rues de Huê, huiles, gouaches, lavis, toiles, gravures, laques poncées inspirés des paysages alentour sont légion. Mais les peintures dites «végétales», elles, se trouvent exclusivement dans une boutique de la rue Nguyên Chi Thanh, au centre de la ville.

Nombre de peintures paysagères évoquant notamment la vie pastorale vietnamienne ornent les murs : un vieux banian à la porte d’un village, l’embarcadère avec des jonques, des hérons au dessus d’immenses champs de riz… Faits avec des herbes séchées, ces tableaux ne manquent pas de vivacité tant au niveau des formes que des couleurs. «Les matières premières sont toutes d’origine végétale : algues, feuilles de diverses plantes, roseaux à flèches, herbes folles, paille…», explique la patronne de l’atelier, Trinh Kim Chi, une Huéenne à la longue chevelure et au doux sourire. Modestement, elle ne s’attribue que le titre d’«artisane», et non celui de «peintre» auquel elle a pourtant été formée.

Des créations sans outil

Avant même d’entamer sa carrière d’artiste, Trinh Kim Chi était attirée par cette «matière première» végétale dont elle s’est servie, en guise d’esquisse, pour confectionner et décorer des cartes de vœux - un cadeau original à offrir à ses amis et à ses proches. Déjà, ses petites créations avaient pour sujet de prédilection les paysages et la vie dans la campagne vietnamienne.

 

De nombreux touristes s’extasient devant la beauté des réalisations de l’artiste. Photo : CTV

«Une bonne idée m’est venue à l’esprit le jour où j’ai vu, par hasard, sur Internet, les œuvres picturales végétales du peintre russe Alexander Yurkov. Je suis tombée sous leur charme. Je me suis dit qu’il suffisait d’agrandir mes cartes de vœux pour obtenir le même effet», confie-t-elle. Et de constater qu’«en tableaux, les images semblent être plus vivantes». Pour elle, il s’agit vraiment d’un art à part. Pour «dessiner», outre sa passion, l’artiste doit s’armer de patience, d’assiduité, montrer de la dextérité et un vrai sens esthétique.

«C’est un travail méticuleux. Non seulement les matières premières sont très fragiles : feuilles, pétales, brins d’herbe… mais on doit en plus chercher des tons appropriés pour chaque partie de l’image, avant de les coller sur le carton», explique Trinh Kim Chi. Et de rigoler : «Un tableau nécessite parfois des semaines de travail, durant lesquelles l’artisane ne fait qu’assembler les couleurs».

Au final, les créations de Trinh Kim Chi sont superbes et personne ne peut y déceler les raccords des herbes. «Il y a une parfaite harmonie entre les couleurs qui rend le tableau plus vivant», a observé plus d’un admirateur. 

Des scènes de vie en images

Trinh Kim Chi, a confié que cette  passion vient de son amour pour la nature, notamment pour la végétation, dans laquelle elle voit l’âme de la campagne et de la montagne. Afin de se procurer les matières premières pour ses créations, elle se rend pendant les vacances dans des régions rurales et montagnardes, ramassant toutes sortes d’herbes sauvages, de feuilles mortes, de fleurs multicolores… Vient ensuite l’étape d’imbibition et de séchage, qui demande elle aussi du temps et de la patience. Qu’à cela ne tienne, l’important, c’est d’avoir de quoi satisfaire à ce besoin de capturer l’âme de la nature.   

Dans l’atelier de Trinh Kim Chi, les peintures en herbes ne sont pas que de simples images : «Je les fais pour assouvir ma soif de création. Je veux que chacun de mes tableaux révèle une facette de la vie pastorale vietnamienne. Jamais je n’ai l’intention de les produire en série dans un but lucratif», confie-t-elle. En visitant son atelier, nombreux sont ceux qui se trouvent béats devant ces œuvres d’art : «C’est vraiment en herbes ? Mais elles sont magnifiques !».

Pour Trinh Kim Chi, c’est déjà une récompense. À maintes reprises, ses créations ont été présentées lors d’expositions d’art dans la province de Thua Thiên-Huê.

Le virtuose des tableaux en matières végétales

Si personne ne connaît l’origine des tableaux réalisés à partir de végétaux, tous ceux qui s’intéressent à cet art connaissent en revanche le Russe Alexander Yukov, son plus illustre représentant. Né en 1935, Alexander Yukov est diplômé de l’Institut des beaux-arts de Russie. Après une longue période où il travaille en qualité de directeur artistique pour différents théâtres, il décide en 1970 de quitter la scène pour se consacrer corps et âme à la peinture. Il obtient une renommée internationale grâce ses œuvres d’art faites d’herbes et autres végétaux.-CVN/VNA

 

 

Vos commentaires sur cet article ...
Autres