vendredi 18 août 2017 - 14:08:11

La passion d’un home pour la langue française

Imprimer

Hanoi (VNA) - Bien qu’il ne sache pas parler le français, la curiosité de Pham Thê Khang, ancien directeur de la Bibliothèque nationale du Vietnam, l’a poussé à préserver et valoriser le patrimoine des textes anciens écrits dans la langue de Molière.

L’ambassadeur français Jean-Noël Poirier remet le Chevalier de l’ordre des arts et des lettres à Pham Thê Khang. Tuân Linh/CVN

L’histoire commence un après-midi d’été, dans une petite maison de campagne au Centre du Vietnam. Quelques légers coups de vent et des rayons de soleil viennent déranger les goyaviers. Le seul bruit provient du bec des oiseaux. Dans cette atmosphère paisible, une femme trie des objets entassés dans un panier. À côté d’elle, son mari récite des mots dans une langue mélodieuse à travers son livre préféré. Dans le jardin, une poignée d’enfants s’amusent avec une toupie et chuchotent pour ne pas attirer la colère de leur père. Mais les mots prononcés par ce dernier résonnent chaque jour un peu plus dans un coin de leur tête...

Cinquante ans plus tard, l’un de ces enfants se remémore la scène dans la salle d’archives de la Bibliothèque nationale du Vietnam à Hanoi. «Auparavant, quand ma mère et moi, entendions mon père réciter des œuvres de littérature classique en français, nous ne comprenions rien. Cependant, nous étions capables de deviner son lyrisme, et petit à petit, nous sommes tombés amoureux de la langue française», a confié Pham Thê Khang. En l’an 2000, une grande page s’est tournée lorsqu’il est devenu le directeur de la Bibliothèque nationale du Vietnam.

«J’ai constaté que de nombreux livres en français n’étaient pas encore exploités, je voulais faire quelque chose pour que ces ouvrages ne tombent pas dans l’oubli», a-t-il expliqué.

Création d’une bibliothèque électronique


La Bibliothèque nationale du Vietnam offre la possibilité aux passionnés de littérature de réserver de nombreux ouvrages en français. Tuân Linh/CVN
Conscient de l’importance et de la portée de ce trésor culturel, Pham Thê Khang a mobilisé des bibliothécaires et des retraités maîtrisant le français pour créer une bibliothèque électronique. Ce projet est devenu une véritable réussite puisqu’il répertorie actuellement près de 60.000 livres publiés entre le XVIIe et le XXe siècle. Et après dix ans de travail, l’établissement culturel s’est ouvert au public, mettant ainsi de nombreux ouvrages à leur disposition.

Sous la direction de Pham Thê Khang, la Bibliothèque nationale du Vietnam a également lancé le projet Valease «Préservation et valorisation du patrimoine des écritures anciennes et numérisation des documents précieux de la bibliothèque». Ainsi, plus de 70.000 pages et 60 cartes anciennes du Vietnam ont été numérisées.

Le succès de ces projets a convaincu l’ambassade de France au Vietnam de soutenir l’établissement culturel en lui fournissant une aide matérielle.

La Bibliothèque nationale du Vietnam poursuit chaque jour son travail de numérisation des livres en français dans l’optique de favoriser son accès aux lecteurs. Grâce à l’initiative de l’ambassade de France, elle participe activement au Réseau francophone numérique. Elle a également eu l’honneur d’accueillir une quarantaine de délégations dont des ambassadeurs, conseillers, attachés culturels, écrivains, scientifiques et représentants de douze pays membres du Réseau francophone numérique.

«M. Khang est un ami de longue date de la France», a souligné l’ambassadeur de France au Vietnam, Jean-Noël Poirier, lors de la cérémonie de remise du Chevalier de l’ordre des arts et des lettres à Pham Thê Khang, organisée au début du mois de mars à Hanoi. Il a aussi salué les contributions remarquables de M. Khang dans la promotion de la culture et de la langue française au Vietnam. Un travail qui a également permis de renforcer la coopération entre la Bibliothèque nationale de France et la Bibliothèque nationale du Vietnam.

Un haut lieu de promotion du français

Entre 2000 et 2009, sous l’égide de l’ambassade de France au Vietnam, et en collaboration avec l’Institut français de Hanoi (Espace), la Bibliothèque nationale du Vietnam a organisé une série d’activités dans l’optique de promouvoir la culture française (tables rondes, expositions, débats, etc).

De plus, l’ambassade a accordé aux cadres de cette institution culturelle dix bourses d’apprentissage de la langue française entre 2008 et 2012. Sept membres du personnel de la bibliothèque ont également profité de stages ou de conférences en France entre 2003 et 2010.

Les efforts de M. Khang ont été poursuivis par sa successeuse, Mme Phan Kim Dung. D’ailleurs, une exposition de livres vietnamiens «Mille ans de Thang Long - Hanoi» a notamment été organisée à Paris, et un accord de coopération a été également signé entre les Bibliothèques nationales des deux pays.

«Je suis très heureux car tous ces efforts ont contribué à renforcer l’amitié et la coopération entre les deux pays», a partagé Pham Thê Khang, visiblement ému. «Je souhaite que la bibliothèque continue de surfer sur la vague, et que l’ambassade de France poursuive son soutien», a-t-il exprimé. -CVN/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres