Une station-service de l'essence bio E5. Photo : VNA

Le vice-Premier ministre Hoàng Trung Hai vient de présider une réunion avec les services, les compagnies de pétrole et les localités concernées pour renforcer la distribution et l’emploi de l’essence bio E5.

Selon lui, l’objectif de 50% des stations de pompe vendant de l’essence bio E5 d’ici le 1er décembre prochain, dont la poursuite rencontre plusieurs difficultés, est toujours réalisable si l’on prend les mesures énergétiques idoines.

Un objectif qui doit être d’autant plus atteint que le développement de la production comme de la consommation de ce carburant a d’ores et déjà donné des résultats positifs. À ce jour, aucun problème de sécurité ou de qualité n’a été signalé alors que la vente de cette essence a commencé un certain temps déjà...

Tenant compte de l’importance de la protection de l’environnement, de la sécurité énergétique nationale comme de l’amélioration des conditions de vie des agriculteurs, le vice-Premier ministre a approuvé de communication incitant à l’utilisation de ce carburant, dont les modalités de mise en œuvre sont particulièrement souples.

Il a cependant clairement mentionné les problèmes à régler, soulignant l’importance de changer les habitudes de consommation, ce qui implique des mesures plus dynamiques. Concernant la production, le ministère de l’Industrie et du Commerce a discuté avec les compagnies de pétrole afin de résoudre diverses questions de coûts de production et de prix à la pompe, mais aussi de garantie de l’approvisionnement sur le marché de vente au détail. -CVN/VNA