Photo : africanleadership.co.uk
 

Kuala Lumpur (VNA) – La Commission anti-corruption de Malaisie (MACC) a lancé le 8 mai une nouvelle initiative baptisée Gerah (Anti-Corruption Revolution Movement – Mouvement révolutionnaire anti-corruption).

Le président de la MACC, Dzulkifli Ahmad, a affirmé à la presse que cette initiative visait à créer des changements forts au sein de la population pour que les citoyens qualifient la corruption ​comme leur premier ennemi. En établissant des liens étroits avec les citoyens, la MACC souhaite que les citoyens collaborent activement en donnant des informations sur des affaires de corruption et d’abus de pouvoir dans leurs localités et leurs lieux de travail. La campagne Gerah sera organisée le premier lundi de chaque mois. Environ 2.000 employés de la MACC vont partir à la rencontre des citoyens, environ 20.000 personnes chaque mois.

Dzulkifli Ahmad a souligné que la MACC souhaitait que les citoyens considèrent les employés de cette commission comme des proches et disent « Non » à la corruption grâce à la coopération avec la MACC.

Selon la loi malaisienne, la MACC ne peut pas mener d'enquête sur une personne soupçonnée sans dénonciation. -VNA