À l’intérieur de la maison Lang, avant l’incendie. Photo : Nhalang/CVN

Hoa Binh (VNA) - Au début janvier 2016 s’est déroulée la cérémonie d’ouverture de la maison Lang, détruite il y a quelques années par un incendie, dans la province de Hoà Binh. Une célébration pour la culture des Muong, une ethnie minoritaire du Nord du Vietnam.

Un nouveau chapitre pour la maison Lang est en passe de s’écrire, au grand bonheur des amoureux de l’histoire. Pour les Muong qui vivent dans la province de Hoà Binh, dans le Nord du pays, la bâtisse représente un pan important de leur culture, et de leur vie spirituelle.

Appartenant traditionnellement aux chefs de l’ethnie, la maison Lang a été entretenue et préservée pendant des générations par la famille de Hà Thi Loi, une descendance directe de ces chefs. Selon le registre généalogique, près de 150 personnes ont vécu entre ses murs pendant près d’un siècle, et la maison a été par la suite transférée au Musée de l’espace de la culture Muong, à quelques kilomètres de la ville de Hoà Binh.

La maison après l’incendie...  Photo : Nhalang/CVN

Mais en 2013, la structure centenaire a été entièrement détruite dans un incendie provoqué par des visiteurs inconscients. Un vrai drame pour les chercheurs, mais aussi pour toute la communauté Muong.

Les travaux de chantier ont été réalisés par un groupe d’ouvriers spécialisés dans la construction de maisons traditionnelles et typiques de l’ethnie.

Selon Lê Thành Vinh, l’architecte et directeur de l’Institut de conservation des vestiges, la bâtisse conserve ses huit anciens piliers de bois brûlés. «Nous souhaitons ramener l’âme à la maison. Notre équipe a utilisé des produits chimiques spéciaux pour stabiliser les pièces de bois brûlés et nous avons utilisé l’ancien matériel, qui est encore intact», précise-t-il.

Pour les pièces qui nécessitaient d’être remplacées, l’équipe est allée les chercher directement dans des maisons sur pilotis dans la commune de Thu Cuc, province septentrionale de Phu Tho. Et il a fallu compter sur un petit coup de chance. «Heureusement, nous avons sauvé toutes les images de la maison il y a trois ans dans un fichier 3D. Et c’est à partir de cette base que nous avons pu reconstruire les détails détruits», avoue Vu Duc Hiêu, propriétaire du Musée de l’espace de la culture Muong.

Il reconnaît que de nombreux objets anciens, tels que gongs, pots en cuivre, couvertures et ustensiles de thé, sans compter bols et baguettes, ont été détruits dans l’incendie. «J’ai passé dix ans à collecter plus de 200 objets pour décorer la maison. Maintenant, il me faudra bien plus de temps pour reconstituer la collection», déplore M. Hiêu.

.. et sa renaissance. Photo : Nhalang/CVN

Soutien essentiel de toute la communauté

Afin de faire renaître ce trésor culturel, le directeur du musée et des artistes passionnés avaient lancé début mai 2015 une campagne de collecte de fonds, sous le thème «Maison Lang - le rêve d’une renaissance».

En parallèle des travaux de rénovation, ils ont pu organiser de nombreuses activités, telles que l’exposition «Giai diêu nui dôi» (Mélodie de la montagne et de la colline) ou celle de la communauté artistique Thi Giac, des colloques sur la culture Muong, des spectacles avec les artistes Pham Kiêu Phuc et Trân Thi Thu, des défilés de mode ou encore des ventes aux enchères.

Pour M. Hiêu, l’appui et la passion pour cette culture ont été déterminants. «S’il n’y avait pas eu de soutien de toute la communauté, j’aurais reconstruit cette maison de toute manière. Mais cela aurait demandé évidemment beaucoup plus de temps», reconnaît-il.

Pour éviter tout nouvel incident, la maison Lang nouvellement rénovée sera strictement surveillée par un système de caméras. Mais les lieux doivent rester un espace intergénérationnel, selon le directeur du musée. «Nous allons offrir des visites réservées aux enfants et élèves de la région pour leur enseigner la culture de l’ethnie Muong, la musique et les origines spirituelles, afin qu’ils comprennent mieux leurs valeur», affirme-t-il.

Pour le sculpteur Dào Hai Châu, qui a pris part à la collecte de fonds, la reconstruction de la maison est un modèle et un symbole pour la société vietnamienne : «Cette renaissance est un des exemples du partage de la responsabilité de la communauté dans la conservation du patrimoine. Préserver la culture traditionnelle dans notre société contemporaine devient aujourd’hui un enjeu capital». -CVN/VNA