mercredi 16 août 2017 - 20:24:52

La lutte contre la corruption nécessite des mesures énergiques

Imprimer

Selon l'inspecteur général du gouvernement Tran Van Truyen, la lutte contre la corruption et le gaspillage a obtenu des résultats importants mais qui ne suffisent pas encore.

Dans un interview accordé au journal ''Thoi bao Kinh tê Viêt Nam" et publié jeudi, M. Truyen a affirmé qu'en 2011 les mesures contre la corruption seront appliquées plus énergiquement et strictement.

Il a également précisé que l'Inspection gouvernementale coordonnera son action avec les organismes concernés afin de perfectionner les institutions intervenant dans la prévention et la lutte contre la corruption, de renouveler la communication en matière juridique, et de faire en sorte d'élever la responsabilité de tous échelons et branches en ce domaine.

De plus, l'Inspection gouvernementale renforcera le contrôle de la mise en oeuvre des mesures de transparence dans l'activité des organismes, organisations et unités. Elle veillera également au respect de la déclaration de patrimoine des cadres et fonctionnaires.

Selon lui, une série de mesures spécifiques seront prochainement appliquées afin de connaître le patrimoine et les revenus non officiels de cadres et fonctionnaires.

En 2010, malgré la baisse des affaires, la corruption demeure très sévère dans certains secteurs, et a tendance à devenir plus complexe et plus subtile, a constaté Tran Van Truyen.

Les causes principales sont dues, selon lui, à un retard dans la modification ou la création de mécanismes et de politiques dans les secteurs de la gestion publique suivant le processus de renouveau, ce qui crée des faiblesses, notamment dans la gestion des ressources naturelles et des minerais, ainsi que l'actionnarisation des entreprises publiques. De plus, le régime des traitements et donc le niveau de vie du corps des cadres et fonctionnaires demeure modeste. - AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres