mercredi 16 août 2017 - 20:28:41

La locomotive Hô Chi Minh-Ville tourne à plein régime

Imprimer

Malgré les difficultés, l’économie de Hô Chi Minh-Ville a maintenu une croissance significative lors de ce premier trimestre, confirmant sa qualité de locomotive de l’économie nationale.

Selon les statistiques du Comité populaire municipal pour le premier trimestre, le PIB local s’est établi à 112.772 milliards de dôngs pour une croissance de 7,6% en variation annuelle.

Les progressions les plus significatives sont les suivantes : la valeur de la production des secteurs de l’agriculture (+ 4,8%), de l’industrie et de la construction (+ 6,8%), et des services (+ 8,3%) ; la vente au détail de biens et de services (+ 10,7%) ; les exportations (+ 12,8%) ; et les importations (+ 7,8%). En particulier, le secteur du tourisme a enregistré une forte croissance de 21,4% .

À la fin de ce premier trimestre, Hô Chi Minh-Ville a attiré 234,5 millions de dollars d’investissement direct étranger (IDE).

Les zones franches et industrielles ont reçu 144,48 millions de dollars, soit une croissance de 21,4% en comparaison avec la même période de l’année précédente. Elles abritent actuellement 1.254 projets cumulant 7,3 milliards de dollars de capitaux enregistrés, dont 495 d’IDE pour 4,35 milliards.

Parmi les projets étrangers les plus notables, figurent MTV Sanofi Vietnam du groupe Sanofi Avestis et Nidec Tosok Vietnam. Le premier a investi 75 millions de dollars dans la construction d’une unité de production dans la zone des hautes technologies de Hô Chi Minh-Ville, sa troisième usine au Vietnam. Le deuxième a augmenté de 95,8 millions de dollars supplémentaires son investissement initial (205,6 millions de dollars) dans la zone franche de Tân Thuân.

Selon le chef adjoint du comité de gestion des zones franches et industrielles de Hô Chi Minh-Ville (Hepza), Nguyên Tân Dinh, «la ville attire d’importants investissements malgré la conjoncture économique morose car les entreprises qui réalisent d’importants profits entendent développer leur production».

La mégapole du Sud va renforcer l’attraction et le décaissement de l’IDE. Pour attirer les investisseurs dans ses zones franches et industrielles, Hepza appliquera des mesures dans quatre secteurs prioritaires que sont la mécanique, l’électronique et l’informatique, la chimie et l’agroalimentaire. La création d’une zone industrielle spécifique aux entreprises du secteur de l’industrie auxiliaire est envisagée pour les investisseurs japonais. Celle-ci devrait être implantée dans la zone industrielle Dông Nam.

Hepza va coopérer avec les centres de promotion du commerce et le Service du plan et de l’investissement pour organiser à l’étranger des évènements de promotion du commerce, en particulier au Japon, en République de Corée, à Singapour, à Taïwan (Chine), aux États-Unis et au Canada.

Par ailleurs, pour mieux soutenir les investisseurs, les autorités locales appliquent des politiques de soutien, notamment en matière de réforme administrative en vue d’améliorer l’environnement d’investissement. La ville accorde une priorité aux projets d’envergure employant des technologies modernes et non-polluantes. En revanche, ceux consommant beaucoup d’énergie sont découragés. - VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres