Ces derniers temps, les jeunes à Hanoi et Hô Chi Minh-Ville ont l’occasion de découvrir et de pratiquer un sport plutôt incongru au Vietnam : le patinage sur glace.

Avec l’apparition de patinoires modernes, le patinage sur glace à Hanoi et Hô Chi Minh-Ville est plus en plus en vogue. Actuellement, Hanoi et Hô Chi Minh-Ville comptent deux patinoires bondées. D’une superficie de plus de 400 m², celle de Hô Chi Minh-Ville est artificielle, constituée d’un matériau synthétique particulier. Pour une utilisation intense, il faut y projeter de l’huile.

À Hanoi, la patinoire du Vinpearl Ice Rink Royal City est plus grande que celle de Hô Chi Minh-Ville. Elle possède une température fraîche, inférieure à zéro degré et une sonorisation de qualité. L’épaisseur de glace est de 10 cm. Elle a été conçue afin que ses utilisateurs, acquièrent de l’aisance et puissent patiner en parfaite sécurité.

Jeudi après-midi, la séance publique bat son plein. De nombreux enfants et adolescents, accompagnés parfois de leurs parents, glissent sur la piste. «C’est la première fois que je viens à la patinoire. Je me sens super en glissant avec mes patins. Sur la glace, ce n’est pas difficile comme le patin à roulettes. Et si on tombe, on se fait moins mal aussi», confie Vo Minh Nhât, de l’arrondissement de Câu Giây, à Hanoi, en souriant malicieusement.

Thùy Phuong, employée au Vinpearl Ice Rink Royal City, partage que «ce sport convient très bien aux jeunes, notamment les élèves de primaire. À leur âge, beaucoup ont déjà pratiqué le patin à roulettes. Raison pour laquelle, ils assimilent très vite les techniques. Le patinage permet de s’épanouir pleinement. Cela permet d’améliorer sa force physique tout en se détendant. De plus, cela donne la possibilité aux jeunes d’améliorer leurs capacités de jugement comme l’esprit d’équipe, notamment en jouant au hockey sur glace».

Des cours de perfectionnement payants sont proposés par le Vinpearl Ice Rink Royal City, ajoute-t-elle, dispensés par des professeurs étrangers. 


Le hockey sur glace est désormais pratiqué par beaucoup de gens à Hanoi et Hô Chi Minh-Ville.

Bien qu’il soit encore tout à fait nouveau au Vietnam, le patinage présente un attrait particulier pour les passionnés d’aventures sur la glace. De fait, beaucoup de jeunes ont choisi le patinage comme sport principal.

Au lieu d’acheter un billet à l’heure, Pham Hông Quang, 16 ans et domicilié dans l’arrondissement de Hai Bà Trung à Hanoi, a acheté un ticket mensuel... afin de réduire ses frais. Actuellement, le prix de l’entrée au Vinpearl Ice Rink Royal City est de 170.000 dôngs l’heure du lundi au vendredi. Quant au week-end et les jours fériés, il est de 220.000 dôngs. Alors que pour un ticket mensuel, on ne paye que 900.000 dôngs, et l’on gagne un mois supplémentaire si l’on achète un ticket de deux mois.

«Dès que j’ai découvert ce sport, j’ai eu l’intention de le pratiquer sur un long terme et d’y consacrer du temps pour m’entraîner», partage M. Quang. Avec quelques amis, Quang a créé un club pour partager ensemble les techniques enseignées par des amis étrangers, ou découvertes sur les réseaux sociaux.

«Les premiers temps, je sentais l’affaire assez difficile. Pour maîtriser le patinage, il m’a fallu plus d’un mois d’entraînement régulier. Mais plus je le pratique, plus je découvre de nouvelles techniques, et je suis de plus en plus passionné», souligne-t-il.

Pour Vu Anh Son, 17 ans, de l’arrondissement de Dông Da, à Hanoi, la pratique du patinage a une tout autre raison : «Auparavant, j’étais accro aux jeux électroniques. Mais depuis que j’ai commencé à patiner, je les ai oubliés et je ne m’intéresse plus qu’à la glisse sur la glace. Et mes parents, découvrant cela, m’ont encouragé à continuer. En ce moment, je m’implique réellement dans une équipe de hockey sur glace créée par un groupe d’étrangers. Ce club se réunit au Vinpearl Ice Rink Royal City tous les jeudis».

Tout comme à Hanoi, le hockey sur glace est désormais connu par beaucoup de jeunes à Hô Chi Minh-Ville. Le club de hockey sur glace de la Maison de culture de la jeunesse (1er arrondissement) réunit un grand nombre de jeunes, vietnamiens ou non. Le développement de ce nouveau sport est positif en vue d’une future présence du Vietnam dans les compétitions internationales. – VNA