Afin de présenter leurs acquis en termes d’études comme de richesse de personnalité, les classes de français du lycée Hanoi-Amsterdam ont organisé le 30 mars un spectacle intitulé "Francomédie".

Cet événement a été honoré de la présence de représentants du ministère de l’Éducation et de la Formati on , du Service de l’éducation et de la formation de Hanoi, ainsi que d’ambassades et d’organisations de pays francophones présentes à Hanoi.

Ce spectacle comprenait deux temps avec, en premier lieu, un extrait de la pièce ART de Yasmina Raza interprété par les élèves de la classe 10P2, puis, en second lieu, la pièce Ubu Roi d’Alfred Jarry par les élèves de la classe 11P2.

« Cette activité a pour objectif de développer l'apprentissage du français, de créer une dynamique dans l’apprentissage du français au lycée Hanoi-Amsterdam, d'encourager nos élèves à développer leur imagination, leur singularité individuelle y compris sur le plan de leurs idées, ainsi que d’instituer des liens étroits entre les promotions d’élèves également », a souligné Vu Viêt Hoa, responsable des classes de français du lycée. 

La pièce «Ubu Roi» d’Alfred Jarry, par les élèves de la classe 11P2.

Ce spectacle a été monté par des professeurs de français de ce lycée avec le soutien de deux professeurs français de théâtre, Quentin Delorme et Marianne Seguin. Selon Quentin Delorme, le but de cette activité est de faire pratiquer la langue aux élèves par l’intermédiaire du théâtre ainsi que de découvrir des textes français car tous les textes travaillés sont d’auteurs français, belges ou québécois. « À travers ce travail de scène, les élèves ont exploré leurs capacités d’imagination et entraîné leur aptitude à la précision », a ajouté Quentin Delorme.

Pour cette belle interprétation dont le public a pu témoigner le 30 mars dernier, élèves et professeurs ont sérieusement travaillé durant deux années, pas moins... « Les élèves ont dû apprendre à parler très fort, sans micro, à bien se tenir sur scène, à s’organiser tous ensemble, à créer les décors et les costumes, et à apprendre les textes en français... », a confié Marianne Seguin.