mercredi 16 août 2017 - 20:28:49

La filière des sciences sociales veut attirer plus de candidats

Imprimer

Face au faible nombre récurrent de candidats aux concours dans la filière des sciences sociales, cette année, les établissements universitaires concernés ont pris certaines mesures pour susciter les candidatures.

L’École supérieure des sciences sociales et humaines, relevant de l'Université nationale de Hanoi, qui est l’un des premiers établissements du pays en ce domaine, doit recruter plus de 1.400 étudiants cette année. Pour répondre à l’inquiétude de certains sur une désaffection des sciences sociales chez les jeunes, Dinh Viêt Hai, chef adjoint du Bureau de formation de cette école, a rappelé : " En 2012, bien que le nombre de candidats du groupe C (littérature, histoire, géographie) ait diminué d’environ 20% par rapport aux années précédentes, le total des candidatures à notre école est demeuré stable en raison de l’augmentation du nombre des candidats des autres groupes. Ce qui montre que les branches des sciences sociales sont toujours appréciées des jeunes".

Pour donner de plus grandes opportunités à tous les candidats de divers groupes, cette année, cette école continue d'en recruter pour les groupes A (mathématiques, physique et chimie) et B (mathématiques, chimie et biologie). Les candidats du groupe B peuvent désormais choisir la discipline "psychologie", et ceux du groupe A, l’une de 14 disciplines de l’école. Par ailleurs, cette dernière enseigne la nouvelle de relations publiques qui, si elle est très récente au Vietnam, n’en offrira pas moins nombre d’opportunités de trouver un emploi.

« Ces dernières années, les disciplines dans lesquelles le plus grand nombre de candidats postulaient à notre école étaient la presse, l'orientalisme, la vietnamologie, les sciences de gestion.. .», a précisé M. Hai.

Et d'après le Docteur Mai Duc Ngoc, chef du Bureau de formation de l’Institut de la presse et de la propagande, en 2013, cet établissement recrutera 1.550 étudiants pour un total des 29 spécialités, ce qui représente le double des promotions de 2007. " Cette année, l’Institut enseignera une nouvelle discipline, la presse multimédia, afin de répondre aux besoins des agences de presse et journaux du pays ", a-t-il ajouté.

Le jeu des bourses d'études

Notamment, selon Dinh Viêt Hai, en dehors d’améliorer la qualité et de renouveler les enseignements, son école met en place plusieurs mécanismes afin d’attirer les candidats dans les sciences sociales. Par exemple, les étudiants admis dans six branches fondamentales de la science telles que littérature, histoire, philosophie, politologie..., bénéficieront d’une bourse annuelle de 4,2 millions de dôngs, outre qu’ils pourront suivre gratuitement des formations en développement des capacités personnelles en collaboration avec des entreprises.

Outre les bourses provenant du budget de l’État, les étudiants de ces six filières auront l’occasion de bénéficier de bourses d’encouragement d'une cinquantaine de sources différentes, dont certaines vont de 250 à 2.000 dollars/promotion. " Les étudiants en difficulté pourront encore bénéficier d’un prêt sans taux d'intérêt durant tout leur cursus à l'école ", a informé M. Hai. - VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres