lundi 21 août 2017 - 06:23:16

La famille vietnamienne face aux défis de la modernité

Imprimer

La Stratégie 2020-2030 de développement de la famille a affirmé que celle-ci était la cellule fondamentale de la société. Contribuer au bonheur familial relève de la responsabilité de toute la société.

Une famille est une communauté d’individus réunis par des liens de parenté existant dans toutes les sociétés humaines - selon l’anthropologue Claude Lévi-Strauss. Elle est dotée d’un nom, d’un domicile, et crée entre ses membres une obligation de solidarité morale et matérielle (notamment entre époux et parents-enfants), censée les protéger et favoriser leur développement social, physique et affectif.

Elle a deux fonctions principales que sont la procréation (grâce à elle, la population se renouvelle) et la socialisation (le processus par lequel un individu fait l’apprentissage des rapports sociaux entre les hommes et assimilent les valeurs, les normes et les croyances d’une société). L’existence de chaque communauté, de chaque village ou de chaque pays dépend de l’existence et du développement de la famille où les valeurs culturelles traditionnelles sont conservées et transmises de génération en génération.

Entre tradition et modernité

Lors de la plate-forme politique sur l’édification du pays durant la période de transition vers le socialisme, modifiée en 2011, le Parti communiste du Vietnam a affirmé que la famille était la cellule fondamentale de la société, le berceau de chaque personne et l’environnement qui laisse les marques les plus profondes et les plus décisives sur la personnalité d’un individu. Une position réaffirmée dans la Stratégie 2020-2030 de développement de la famille.

C’est pourquoi, l’édification de familles prospères et heureuses et la sensibilisation de tous les citoyens au rôle et à la fonction de la famille font partie des priorités de l’État.

85% de «familles civilisées» en 2020


Hô Chi Minh-Ville vient de rendre public son projet de «Valorisation des bonnes valeurs au sein de la famille et d’assistance à l’édification de familles heureuses et durables d’ici 2020». L’objectif est qu’à l’horizon 2020, 85% des familles de la ville atteignent les critères d’une «famille civilisée», que 75% des parents maîtrisent les connaissances sur les soins et l’éducation de leurs enfants et que 95% des familles en situation de précarité aient reçu des informations sur les politiques sociales.

La résolution du 5e plénum du Comité central du VIIIe exercice sur «L’édification et le développement d’une culture avancée et empreinte de l’identité nationale» a placé l’édification de la «famille civilisée» comme une mission importante. Qu’est-ce qu’une «famille civilisée» ? C’est une famille qui respecte les lois du pays, unie, heureuse et ayant des revenus stables et suffisants pour lui assurer une vie décente. La «famille civilisée» est la matrice qui permet à ses membres d’évoluer tant matériellement que intellectuellement.

Actuellement, le pays est dans un processus d’industrialisation, de modernisation et d’intégration internationale. L’ouverture au monde apporte aux familles vietnamiennes des opportunités d’acquérir de nouvelles connaissances, d’intégrer des valeurs culturelles venues d’ailleurs.

Mais la structure familiale traditionnelle a éclaté sous la poussée de nouveaux modèles familiaux. L’évolution des repères culturels met en évidence les conflits qui agitent les Vietnamiens : d’une part, le conflit intrapersonnel, qui concerne la place que chacun tente de trouver entre tradition et modernité. D’autre part, le conflit interpersonnel, qui renvoie aux différences de valeurs entre parents et enfants, et plus généralement entre générations.

Sensibiliser sur l’importance de la famille

Le rôle de la femme au sein de la famille a évolué, le nombre de divorces a explosé. Les valeurs de la famille traditionnelle sont de plus en plus remises en question. Les «maux sociaux» tels que consommation de drogue ou jeux d’argent ont détruit bien des familles.

Plus que jamais, la valorisation du modèle de la famille traditionnelle s’avère important, pour chaque famille mais aussi pour toute la société. La famille heureuse, durable est une base solide pour édifier un pays puissant, démocratique et civilisé.

Le Département de la famille (ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme) accélère la mise en œuvre de la Stratégie 2020-2030 de développement de la famille vietnamienne. Il a élaboré trois projets que sont : «Amélioration de la qualité des relations au sein de la famille et assistance à l’édification de familles heureuses et durables d’ici 2020, «Amélioration des compétences du contingent de cadres chargés des activités familiales d’ici 2020» et «Élaboration des données sur la famille, prévention et lutte contre la violence familiale d’ici 2020».

Le département élabore actuellement le projet «Programme d’action national sur la prévention et la lutte contre les violences familiales d’ici 2020».

Pour que la mise en œuvre de cette stratégie soit un succès, il faut renforcer les activités de sensibilisation des citoyens à l’importance de la famille. Il faut aussi s’appuyer sur le mouvement «Tout le peuple se solidarise pour promouvoir une vie culturelle dans les quartiers». Il est important également de continuer de déployer les programmes de sécurité sociale, les recherches sur la famille traditionnelle.

Trois possibilités s’offrent aujourd’hui aux Vietnamiens: la première serait de se soumettre totalement aux valeurs traditionnelles et donc d’ignorer les changements. La deuxième reviendrait à accepter totalement les valeurs modernes, donc renier leur culture. Une troisième voie, la plus difficile semble-t-il, serait de concilier les deux aspects, de manière harmonieuse et originale. Un vrai défi. -CVN/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres