mardi 22 août 2017 - 00:54:50

La diplomatie du pays s'élève vers de nouvelles hauteurs

Imprimer

Lors des 68 dernières années, la diplomatie vietnamienne a considérablement contribué à la lutte pour la défense de l'indépendance nationale, à la réunification du pays et à l'édification du socialisme.

C'est ce qu'a affirmé le ministre des Affaires étrangères, M. Pham Binh Minh, dans son article consacré au développement de ce secteur et aux orientations de l'application de la politique extérieure en cette nouvelle période de développement à l'occasion de l'anniversaire de la fondation de ce secteur (28 août), qui a été présenté par l'Agence vietnamienne d'Information (Vietnam News Agency - VNA).

Après avoir passé en revue ses contributions importantes depuis sa création le 28 août 1945, le chef de la diplomatie vietnamienne a souligné que durant la période du Doi Moi (Renouveau), la diplomatie a eu un rôle important dans la levée du blocus et de l'embargo, le développement des relations avec les amis internationaux, la création d'un environnement de paix, de stabilité, ainsi que l'exploitation des ressources externes au service de l'oeuvre du développement national. Ces acquis ont grandement contribué à donner au pays une position de plus en plus puissante, ainsi qu'un rôle et un statut de plus en plus élevés.

Aujourd'hui, la diplomatie continue de valoriser ses traditions glorieuses pour édifier, de concert avec l'ensemble du peuple, un Vietnam pacifique et prospère.

Dans la prochaine période, la nouvelle conjoncture internationale placera le pays devant de nouvelles opportunités mais aussi de nouveaux challenges. Plus que jamais, la diplomatie devra concentrer toutes ses forces et exploiter les opportunités afin de surmonter les difficultés pour atteindre l'objectif majeur défini par le Parti d'augmenter les forces et d'élever la position du Vietnam sur la scène internationale.

Conformément à la politique extérieure du 11e Congrès national du Parti communiste du Vietnam, le ministère des Affaires étrangères a choisi 2013 comme "Année de la diplomatie vietnamienne s'intégrant positivement au monde". Cette politique majeure du Parti est actuellement mise en oeuvre diligemment et sert de base à toutes les activités extérieures en cette nouvelle période.

Parallèlement à l'intégration au monde, le Vietnam continue d'appliquer sa politique d'approfondissement des relations avec ses grands partenaires. Depuis le début de 2013, le Secrétaire général du PCV Nguyen Phu Trong, le président du Vietnam Truong Tan Sang, le Premier ministre Nguyen Sinh Hung et le président de l'Assemblée nationale ainsi que d'autres dirigeants de haut rang ont effectué des visites au Laos, au Cambodge et dans d'autres pays de l'ASEAN, en Chine, en Russie, en Grande-Bretagne, en Union européenne, en Italie, en Allemagne, en Pologne, au Venezuela, en République de Corée, en Inde et aux Etats-Unis...

Le Vietnam a établi des relations de partenariat stratégique avec l'Italie, la Thaïlande et l'Indonésie, portant ainsi à 13 le nombre de pays avec lesquels il entretient de telles relations. Le Vietnam et les Etats-Unis ont défini leurs relations de partenariat intégral, créant le fondement d'une nouvelle période de développement des relations bilatérales servant au mieux les intérêts des deux pays tout en contribuant à la paix, à la stabilité, à la coopération et au développement dans la région Asie-Pacifique comme dans le monde.

Le Vietnam continue de faire valoir sa qualité de membre responsable de la communauté internationale, de participer activement et avec responsabilité à l'édification de la Communauté de l'ASEAN, de définir, avec les autres pays membres, les orientations majeures de la future Communauté de l'ASEAN après sa création en 2015, ainsi que de promouvoir la coopération au sein de ce bloc en privilégiant et développant le rôle central de l'ASEAN dans la structure régionale en formation.

Le Vietnam renforce sa participation substantielle aux forums multilatéraux comme l'ONU, le Forum économique de l'Asie-Pacifique (APEC) ou le Dialogue Asie-Europe (ASEM). Il se prépare à assumer la présidence du Conseil des gouverneurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) pour le mandat de 2013-2014, et a déposé sa candidature au poste de membre du Conseil des droits de l'homme de l'ONU pour le mandat de 2014-2016, et du Conseil de Sécurité de l'ONU, pour le mandat de 2020-2021...

En cette conjoncture d'une situation régionale comme mondiale évoluant constamment, le ministère des Affaires étrangères a coopéré avec les autres ministères et services, ainsi que les localités pour défendre la souveraineté, l'intégrité du territoire et la sécurité nationale.

Il a contribué à l'achèvement de la densification et de la réhabilitation des bornes frontalières avec le Laos, ainsi qu'aux progrès de la délimitation et du bornage des frontières terrestres avec le Cambodge.

Il a également contribué à l'application de trois conventions entre le Vietnam et la Chine sur la gestion de leurs frontières terrestres communes en vue d'en faire des frontières de paix, d'amitié, de coopération et de développement.

Il a participé aux efforts de défense de la souveraineté du Vietnam, notamment maritime, sur la base de la convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM). Le Vietnam a bénéficié du soutien d'autres pays dans comme hors de la région pour le maintien de la paix, de la stabilité, de la liberté et de la sécurité de la navigation maritime, ainsi que pour le règlement pacifique des différends conformément au droit international, à commencer par la CNUDM et la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC).

Le Vietnam et les autres pays membres de l'ASEAN coopèrent avec la Chine pour l'élaboration d'un Code de conduite en Mer Orientale (COC) qui contribuera pleinement au maintien de la paix et de la stabilité dans la région, de limiter les différends, ainsi que d'instaurer une confiance et de renforcer le partenariat stratégique entre l'ASEAN et la Chine.

Le Vietnam lutte vigoureusemement contre tout acte destiné, sous un prétexte de démocratie, de droits de l'Homme ou de croyance religieuse, à troubler la stabilité sociopolitique et à changer le régime du pays. Il s'efforce d'autre part de multiplier ses discussions et dialogues avec les autres pays et les ONG sur ses acquis en termes de développement, de respect des droits de l'Homme et de la liberté de religion afin de renforcer la compréhension mutuelle et la coopération.

Le ministère des Affaires étrangères a accordé une grande priorité à l'information et au conseil afin d'assister le gouvernement, les ministères et autres services à surmonter les difficultés, à accélérer la restructuration économique et à renouveler le modèle de croissance.

Les activités de promotion du commerce à l'étranger ont porté leurs fruits. De janvier à août 2013, le Vietnam a reçu 12,63 milliards de dollars d'investissement étranger et son commerce extérieur s'est élevé à 85,4 milliards de dollars. La présentation de la culture vietnamienne, la protection des ressortissants vietnamiens et les activités au profit des Vietnamiens d'outre-mer continuent de bénéficier d'une priorité.

Au second semestre, le ministère fera un bilan de l'application de la politique extérieure depuis le 11e Congrès national du Parti de 2011. Sur la base de l'analyse de la situation régionale et mondiale, il définira les orientations pour les prochaines années ainsi que pour la préparation du 12e Congrès national du Parti. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres