Thanh Hoa (VNA) - La danse folklorique Xuân Pha (Tro Xuân Pha), originaire de la province de Thanh Hoa (Centre), a été reconnue début mars comme patrimoine culturel immatériel national.
 
La danse folklorique Xuân Pha. Photo: VNA
La danse folklorique Xuân Pha se tient les 9e et 10e jours du 2e mois lunaire dans le village éponyme, commune de Xuân Truong, district de Tho Xuân, province de Thanh Hoa (Centre).

La danse Xuân Pha a comme base la musique de cour, simplifiée ensuite en musique rituelle de village. Les interprètes portent des masques peints et des costumes colorés.

Refléter l’unité et la diversité culturelle

Elle réunit tous les critères exigés pour devenir patrimoine culturel immatériel national comme : représenter un chef-d’œuvre du génie créateur humain, apporter un témoignage unique ou du moins exceptionnel sur une tradition culturelle, transmission de génération en génération, consensus au sein de la communauté pour sa protection…

La Tro Xuân Pha est basée sur une légende de la dynastie des Dinh au Xe  siècle, dans laquelle le roi dépêcha des messagers pour demander des aides contre un envahisseur.
 
Lorsque la troupe de messagers et soldats arriva près de Xuân Pha, une tempête éclata et ils durent se mettre à l’abri. Cette nuit-là, un messager rêva que le dieu tutélaire du village lui décrivait la meilleure stratégie contre l’ennemi. Le messager  rapporta ce rêve au roi. Celui-ci déploya ce plan qui s’avéra victorieux.
 
Après la victoire, le roi accorda au village de Xuân Pha les meilleurs chants et pièces de théâtre comme compliments de la cour. Ils comprenaient cinq danses typiques que sont Hoa Lang, Ai Lao, Ngô Quôc, Chiêm Thành et Luc Hôn Nhung (ou appelé Tu Huân). Depuis, les gens de Xuân Pha, de génération en génération, interprètent ces danses lors de leur fête annuelle. Cinq danses sont représentées, avec plus de 200 participants.

La reconnaissance de la Tro Xuân Pha en tant que patrimoine culturel immatériel rehausse la fierté des gens de Thanh Hoa mais aussi leur responsabilité dans sa transmission, sa conservation et sa valorisation. – CVN/VNA