Dr. Nguyên Duc Thành, directeur du VEPR, présente ce rapport. Photo: Duy Khanh/NDEL.

Hanoi (VNA) - «En dépit du fait que la croissance économique vietnamienne au 1er trimestre n'a pas correspondu aux attentes, celle de l’année 2016 présente encore des perspectives encourageantes », peut-on lire dans le Rapport trimestriel sur la macroéconomie du Vietnam de l'Institut de recherche sur l’économie et les politiques du Vietnam (VEPR, en anglais) présenté le 12 avril, à Hanoi.

Selon les experts du VEPR, le gouvernement vietnamien devrait maintenir les politiques économiques adéquates visant à renforcer la stabilisation de la macroéconomie, et surtout, il ne faut pas être pressé pour stimuler la croissance économique.

Ils ont ensuite proposé trois recommandations. Primo, le gouvernement devrait faire bien attention dans l’élaboration de ses politiques, notamment dans un contexte où l’inflation sera plus difficile à maîtriser suite à la fluctuation des prix des biens au niveau mondial. La politique monétaire expansionniste (stimuler la croissance des encours de crédits entre 18 et 20%) de ces dernières années n’est plus adaptée à la situation actuelle.

Secundo, le gouvernement devrait avoir une stratégie efficace visant à baisser les dépenses publiques et surtout à ne pas dépasser le seuil de 5% du Produit intérieur brut (PIB) qui a été voté par l’Assemblé générale.

Tertio, le gouvernement devrait réguler un marché de change approprié pour canaliser les épargnes en devise étrangère notamment quand le taux de rémunération de ces derniers a été baissé à 0%.

Le VEPR est un centre de recherche de l'Université nationale de Hanoi ​qui réunit de nombreux économistes vietnamiens talentueux. Il a pour but d’améliorer les politiques économiques du Vietnam à travers ses recherches. -NDEL/VNA