Photo : internet

Hanoï, 5 juillet (VNA) – Les exportations des articles textiles et d’habillement du Vietnam au premier semestre ont augmenté de 11,3% en un an pour s'établir à 14,58 milliards d​e dollars. Cependant, les experts ont estimé que la croissance n'est pas encore inscrite dans la durée.

Le Tien Truong, directeur général adjoint du Groupe du textile et de l’habillement du Vietnam (Vinatex), a déclaré que ces résultats témoignaient des efforts du secteur textile et de l’habillement dans le contexte de l'instabilité économique mondiale.

"La demande ​en produits textiles et d’habillement d'importateurs clés comme les États-Unis, l'Union européenne (UE) et le Japon a diminué au premier semestre. Cependant, les exportations de ces produits du Vietnam vers ces marchés ont ​enregistré des résultats solides", a déclaré Le Tien Truong.

Il a déclaré que le pays avait réalisé 6 milliards de dollars d'exportations vers les États-Unis (en hausse de près de 9%), 2,3 milliards d​e dollars vers l'UE (+8%) et 1,5 milliard de dollars ​vers le Japon (+12 %).

Le Vietnam a dépassé ses concurrents dans la croissance des exportations des articles textiles et d’habillement au cours des six premiers mois de l’année. Selon la Carte commerciale (Trade Map), la Chine a ​observé une baisse de plus de 5% en glissement annuel, tandis que le Bangladesh a affiché une baisse de 3,5%, et l'Indonésie, de 5%.

Cependant, la politique de protectionnisme commercial de l'administration américaine Donald Trump et l'ajustement des taux d'intérêt de la Réserve fédérale américaine menacent la durabilité de la croissance des exportations. "Il existe une grande possibilité que les concurrents du Vietnam dévaluent davantage les monnaies nationales pour soutenir les exportations comme elles l'ont fait en 2016", a déclaré M. Truong.

Une des difficultés pour le secteur du textile et de l’habillement du Vietnam provient des concurrents étrangers, en particulier la Chine avec une production à grande échelle et de faible prix de revient. Devant la tendance à l’intégration mondiale, les entreprises vietnamiennes doivent rejoindre la chaîne d'approvisionnement mondiale avec des exigences de qualité, de prix et de délai de livraison.

D’autres difficultés s'expliquent par les mauvaises orientations du secteur, qui entravent un développement à long terme des entreprises locales. La pénurie de ressources humaines de haute qualité, l'accès difficile aux capitaux, les faiblesses dans le marketing, les technologies arriérées, les coûts élevés des matières premières… pèsent également sur le secteur.

Le secteur du textile et de l’habillement a recommandé aux autorités compétentes d’aider les entreprises à mettre en œuvre les programmes de formation professionnelle, à renouveler les technologies, à accéder aux capitaux… afin qu’elles puissent se développer. -VNA