Photo d'illustration : Xinhua

Pékin (VNA) - La Chine a décidé de continuer ​la relâche d'eau par la centrale hydroélectrique Jinghong, située dans la province du Yunnan, ​afin de remédier à la sécheresse ​en aval du Mékong, a annoncé mardi le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Lu Kang.

Le porte-parole Lu Kang a déclaré que la Chine avait décidé de prolonger cette relâche du 11 avril à la fin de la période de la saison sèche, ​considération prise de la sécheresse dans les pays situés en aval du fleuve. Le volume d’eau sera adapté en fonction de la situation dans les zones en amont et ​aux demandes actuelles des pays concernés, a expliqué Lu Kang.

A la demande des pays en aval, la Chine a relâché de l’eau du 15 mars au 10 avril. Cette eau ​a été retenue par la centrale ​durant la saison des pluies et des crues, a-t-il expliqué.

La Chine est prête à coopérer avec les pays du fleuve Lancang-Mékong pour faire face à des phénomènes climatiques extrêmes et protéger les ressources en eau, a-t-il souligné.

Le 11 avril, le Premier ministre cambodgien Hun Sen a indiqué que son pays subissait une sévère sécheresse, exprimant ​l'espoir de voir la Chine continuer d’alimenter en eau le Mékong. Ce dernier prend sa source en Chine puis traverse le Myanmar, le Laos, la Thaïlande, le Cambodge et le Vietnam. Il est connu sous le nom de « fleuve Lancang » en Chine.

Depuis fin 2015, ​en raison du phénomène El Nino, les pays ​du Mékong sont frappés par une sécheresse ​de ​divers degrés, qui affecte la vie quotidienne de leurs populations. –VNA