Située le long du fleuve Dông Nai, la ville de Biên Hoà est connue pour la fabrication de céramiques traditionnelles, un artisanat qui existe depuis environ 300 ans.

Aujourd'hui, ce métier ne subsiste plus dans les quartiers de Buu Long, Tân Van des communes de Tân Hanh et Hoa An, où l’on dénombre 40 ateliers familiaux. Leurs produits sont pour la plupart exportés.

C’est à Biên Hoà que la première école de formation professionnelle en céramiques de l'Indochine a été fondée, en 1903. En 1913, l'école a été rebaptisée École d’Art indigène de Biên Hoà. En 1923, le couple Robert Balick (directeur) et Mariettee Balick a pris la direction de l'école. Une étape importante pour la céramique de Biên Hoà.

En tant que chef du Section céramique de l'école, Mariette Balick a conçu un plan pour le développement de l'artisanat local avec l’accent mis sur des couleurs différentes, des motifs délicats et des émaux uniques. Ensuite, Mariette Balick et ses collègues vietnamiens ont créé des émaux célèbres, tels que le cuivre bleu mouchetée et glaçure céladon à partir de matériaux naturels, notamment riz, sable et latérite de Dà Nang.



Après le moulage, elles sont séchées au soleil. Photo: VNA