À presque 90 printemps, Nguyên Van Bach figure parmi les quatre calligraphes les plus en vue de Hanoi. On peut retrouver son travail dans plusieurs vestiges historiques et révolutionnaires du pays.

Nguyên Van Bach, plus connu sous le pseudonyme de Lô Công, est né dans une famille confucianiste connue depuis trois générations pour ses talents de calligraphie dans le district de Gia Lôc (province de Hai Duong, Nord).

À 9 ans, le petit Bach accompagnait son père dans ses voyages à travers la région, et à 13 ans, sa bonne maîtrise de cette technique lui a permis de commencer à vendre ses premiers écrits. Depuis, chaque année, à l’arrivée du printemps, il va présenter ses calligraphies aux marchés Ty, Tram et Thông, dans le district de Gia Lôc. Pour attirer les clients vers son stand, il dessine quelques calligraphes à la demande des passants. «Quand j’écris un idéogramme pour quelqu’un, je dois le choisir avec précision. Il doit représenter la personne. C’est un travail complexe qui demande un entraînement quotidien», nous a-t-il expliqué.


La gravure sur bois «Chiêu Doi Dô», l’une des œuvres les plus importantes du calligraphe, créée spécialement pour l’anniversaire du Millénaire de Hanoi.

En 1959, Nguyên Van Bach a commencé à travailler au sein de l’Institut de la médecine traditionnelle. Il y fut chargé, jusqu’à sa retraite en 1994, d’enseigner la médecine orientale. Pendant cette période, il profitait de son temps libre pour prendre la plume et s’adonner au loisir de son enfance. Son niveau était tel qu’il a traduit plusieurs ouvrages d’auteurs vietnamiens célèbres, comme Nguyên Trai, Ngô Quang Bich, Cao Ba Quat, le Président Hô Chi Minh, mais également des livres plus spécialisés. Nhung bài thuôc Nam hay (Recettes d’herbes médicinales vietnamiennes) ont ainsi été rééditées une dizaine de fois.

Contribution à des évènements majeurs

Dans l’atelier de Lô Công, des tableaux de toutes dimensions recouvrent les murs. Ceux de grande taille, Thanh Tinh, Binh Ngô Dai Cao et Lac thiên dông nhân, sont des lettres calligraphiées sur fonds de différentes couleurs, mises en valeur par un cadre de bois gravé. Elles trônent bien en évidence au milieu de son espace de création.