Hanoi (VNA) – Le directeur national de la Banque mondiale au Vietnam, Ousmane Dione, a remis le livre sur le cadre de partenariat national pour le Vietnam pour la période 2017-2022 au ministre du Plan et de l’Investissement, Nguyên Chi Dung, le 14 septembre à Hanoi. 

Le directeur national de la Banque mondiale au Vietnam, Ousmane Dione, et ministre du Plan et de l’Investissement, Nguyên Chi Dung, le 14 septembre à Hanoi. Photo : VNA

Il a indiqué que le Vietnam s’efforce d’obtenir davantage de résultats, y compris une croissance plus exponentielle, un niveau d’industrialisation plus important, et un niveau de vie plus élevé. 

La trajectoire de croissance du Vietnam est la preuve de la volonté du Vietnam d’obtenir les meilleurs résultats possibles mais pour ce faire,  il faudrait rajuster tant la méthode que le travail de mise en œuvre, selon le responsable.

Appréciant la coopération étroite entre la Banque mondiale et les organismes vietnamiens concernés, le ministre Nguyên Chi Dung a estimé que le cadre de partenariat national va matérialiser les objectifs, l’aspiration du Vietnam non seulement dans le prochain quinquennat mais aussi dans les décennies à venir.

Il s’agit de faire du Vietnam un pays à revenu moyen supérieur, de promouvoir une croissance inclusive, d’œuvrer au développement humain et des connaissances, de développer le secteur privé, d’améliorer l’efficacité de la gouvernance publique, promouvoir une croissance durable et la résilience environnementale.

Ce cadre de partenariat national assiste le Vietnam dans la mise en œuvre des objectifs définis dans son Plan de développement socio-économique 2016-2021 et de l’objectif de concilier le développement économique et la durabilité environnementale, de promouvoir l’égalité, d’élever les capacités et d’accroître la responsabilisation des organismes d’Etat.

Il continue également de promouvoir les assistances existantes et substantielles de la Banque mondiale au Vietnam, de se coordonner et se compléter avec d’autres partenaires de développement, de mobiliser d’autres ressources au service du développement.

Quatre domaines prioritaires sont la croissance inclusive, la participation du secteur privé ; l’investissement dans les personnes et les connaissances ; l’assurance de la durabilité environnementale et de la résilience ; et la bonne gouvernance. – VNA