Le directeur national de BM au Vietnam, Ousmane Dione. Photo : VNA
Hanoi, 27 janvier (VNA) – La Banque mondiale (BM) a loué le Vietnam pour sa croissance exponentielle, affirmant accompagner le pays dans la mise en œuvre de ses objectifs de développement.

L’économie vietnamienne durant ces cinq dernières années a connu une très forte croissance, l’inflation a été maîtrisée à un chiffre alors que le produit intérieur brut s’est accru d’environ de 6%-7%, a indiqué à l’Agence vietnamienne d’information (VNA) le directeur national de BM au Vietnam, Ousmane Dione.
 

En 2016, le pays a affiché une croissance du PIB a été de 6,21% - un taux élevé contre 4,5% en Asie du Sud-Est, l’inflation a été maîtrisée à 4,74%, les réserves en devises étrangères ont atteint un nouveau record de 41 milliards de dollars, la balance du commerce extérieur du pays est bénéficiaire de 2,68 milliards de dollars.  

Le Vietnam est en train de créer de plus en plus de nouveaux emplois  grâce aux efforts de réforme entrepris par le gouvernement pour maintenir la macroéconomie à un niveau stable, a-t-il observé.

Dans l’éducation, le Vietnam est arrivé en huitième du classement 2016 du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA, pour Programme for International Student Assessment), s’est-il félicité, ajoutant qu’il n’y a pas beaucoup de pays développés qui ont pu réaliser une telle performance.

Cet ensemble d’études réalisées par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), est conçu pour mesurer les performances des systèmes éducatifs au sein des pays, de manière standardisée et à grande échelle.

Ousmane Dione a également déclaré qu’il n’a aucun doute sur l’objectif de croissance fixé par le Vietnam, à 6,7% en 2017, recommandant que le gouvernement vietnamien ne prête pas une trop grande attention au chiffre mais à la qualité de la croissance.

L’important, c’est de faire en sorte que le Vietnam puisse présenter des programmes d’action pour la mise en œuvre de cet objectif et mobiliser tous ses partenaires à cette fin, a-t-il ajouté.
 

Je trouve que le gouvernement vietnamien a consenti de gros efforts dans la gestion des dettes publiques et le renforcement de la gestion des exercices comptables, notamment dans le secteur des communications, a-t-il constaté.

Cependant, je ne pense pas que l’arrêt ou la réduction des prêts sous forme d’aide publique au développement (APD) est une bonne solution au problème des dettes publiques. Le Vietnam a encore besoin de l’APD pour maintenir une croissance stable, a-t-il estimé.

Le directeur national de la BM a fait savoir qu’il se focalisera durant son mandat sur l’élaboration d’une nouvelle stratégie de partenariat avec le Vietnam (CPF, pour Country Partnership Framework), et les mesures pour réaliser les recommandations faites par la BM dans le Rapport Vietnam 2035. – VNA