Hanoi ̣(VNA) - Comme d’ordinaire, les besoins en devises des entreprises augmentent en fin d’année avec l’accélération de l’import-export, en particulier des importations. Des rumeurs sur un risque important de manque de devises se sont élevées. Réponse de la banque centrale.

Les réserves de change du Vietnam ont atteint, depuis le début de cette année, un niveau record de 40 milliards de dollars. Photo : Do Hoa/CVN

La Banque d’État du Vietnam (BEV) continue d’utiliser les instruments monétaires et de prendre des mesures ponctuelles afin d’assurer l’équilibre entre l’offre et la demande de devises, tout en étant prête, le cas échéant, à mettre en circulation des devises sur le marché. Sur le plan de la politique monétaire, la BEV continue de maintenir la stabilité du marché des devises étrangères et des taux de parité.

Depuis le début de l’année, la BEV a pris nombre de mesures à ces fins et, pour les temps à venir, poursuivra sa veille, dont les dépôts et le mécanisme de management afin de maintenir la stabilité du marché des devises, ainsi que des taux de change dans l’amplitude de variation tolérée. Ces derniers temps, le taux de change entre le dông vietnamien et le dollar américain s’échauffe, mais uniquement en raison de facteurs psychologiques dus à la hausse du dollar sur le marché international.  

Une offre suffisamment fournie
 
Le marché des devises du Vietnam reste stable, une estimation confortée par plusieurs facteurs macroéconomiques. Sur les 11 mois de l’année, le chiffre d’affaires national à l’export a progressé de 7,5% sur un an. Selon le ministère du plan et de l’investissement, l’investissement direct étranger a augmenté de 18,103 milliards de dollars durant cette période et, s’agissant des aides publiques au développement, les décaissements ont atteint 3,25 milliards de dollars de janvier à novembre.
 
S’agissant des devises transférées par les Vietnamiens à l’étranger (Viêt kiêu), grâce aux politiques d’exemption d’impôt sur le revenu personnel, les spécialistes prévoient qu’elles atteindront 14 milliards de dollars en 2016, soit l’équivalent de l’investissement direct étranger ou bien l'Aide publique pour le développement.

Durant une vingtaine d'années, le volume de devises étrangères transférées par les Viêt kiêu a centuplé, passant de 0,14 milliard de dollars en 1993 à 11 milliards de dollars en 2013, et à environ 13,2 milliards de dollars en 2015. Environ 70% de ces devises financent le commerce et la production, 22%, l'immobilier, le solde revenant aux proches pour le logement, les soins médicaux, etc. Les devises étrangères devraient continuer d'affluer de manière croissante grâce aux politiques gouvernementales effectives d'envoi à l'étranger de travailleurs et d'attrait des devises étrangères. Aujourd’hui, plus de 500.000 Vietnamiens travaillent à l'étranger, et près de 4 millions d'autres, soit 4,5% de la population nationale environ, vivent hors du Vietnam, ce qui explique ce phénomène.
 
La BEV a autorisé la poursuite de la fourniture par les banques de crédits à court terme libellés en devises étrangères aux entreprises domestiques de fabrication de produits pour l’export et aux entreprises du secteur de l’import-export de carburants, et ce, jusqu’à la fin de 2017 au lieu de mars 2016, a affirmé Mme le vice-gouverneur Nguyên Thi Hông. Ainsi, la pression due à la forte demande de tels crédits s’atténue.

Par ailleurs, les réserves de change du Vietnam ont atteint, depuis le début de cette année, un niveau record de 40 milliards de dollars. La liquidité en devises sera assurée sans aucune difficulté, a affirmé Nguyên Thi Hông. Concrètement, les sorties de devises des banques ne représentent globalement que 50 à 60% du volume total de devises disponibles au Vietnam, en ce compris les dépôts en devises des banques étrangères au sein des banques vietnamiennes, les apports des filiales de banques étrangères, et les emprunts souscrits à l’étranger. Ces réserves de change permettent à la BEV de conserver des capacités de gestion des parités de change en cas d’éventuelles fluctuations économiques dans le monde. -CVN/VNA​