dimanche 25 juin 2017 - 12:12:02

La Banque d’Etat prône une flexibilité accrue de la politique monétaire

Imprimer

Hanoi, 19 janvier (VNA) – La Banque d’Etat du Vietnam (BEV) a indiqué prôner une grande flexibilité de la politique monétaire en 2017 dans un contexte d’évolution économique mondiale et nationale qui n’est pas encore favorable.

 

Le gouverneur de la BEV, Lê Minh Hung. Photo: VNA

L’Assemblée nationale du Vietnam a décidé de maintenir l’objectif d’une croissance de 6,7% en 2017 fixé dans la résolution sur le plan de développement socio-économique 2016-2020. Elle a également fixé l’objectif d’une inflation de 4%.
 

Nous devrions en même temps contrôler l’inflation, soutenir la croissance et maintenir la stabilité des taux de change, a déclaré à l’Agence vietnamienne d’information (VNA) le gouverneur de la BEV, Lê Minh Hung.

Ces objectifs sont parfois contradictoires et demandent une très grande flexibilité dans la planification, la gestion et l’utilisation des instruments de la politique monétaire, a-t-il indiqué.

La BEV reste ferme dans l’objectif de stabilisation macroéconomique. Il s’agit d’une leçon pénétrante tirée par le système bancaire pour maintenir la stabilité de l’économie, assurer une croissance à moyen terme. Maîtriser l’inflation à 4% est donc l’objectif résolu à atteindre dans la planification et le pilotage de la politique monétaire, a-t-il souligné.

La politique budgétaire et monétaire menée en 2016 a permis de stabiliser la macroéconomie, de contrôler l’inflation et d’appuyer la croissance, des résultats d’autant plus remarquables que le pays a réussi à s’adapter à des situations imprévues, telles que le Brexit ou la hausse du taux d’intérêt par la Réserve fédérale américaine.

Le gouverneur de la BEV a également fait savoir que le secteur bancaire devrait continuer de maintenir le plafonnement des taux d’intérêt des dépôts, s’efforcer de réduire les taux d’intérêt des crédits, notamment ceux à moyen et long termes.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a récemment demandé au secteur bancaire de se concentrer sur les branches et secteurs qui contribuent à la croissance, à l’export, et à la création d'emploi. Selon lui, la croissance du crédit doit aller de pair avec sa qualité.

Le Vietnam table cette année sur une croissance du crédit d’autour de 18%, en veillant aux évolutions macroéconomiques et aux conditions d’activité bancaire. Le pays prévoit également de mettre en ouvre un projet de restructuration et de traitement des créances douteuses pour la période 2016-2020. – VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres